Unholy Confessions
Bien le bonjour, ou bonsoir chers sorciers.

Bienvenue sur Unholy Confessions. Ne partez pas si vite. Cela fait longtemps que tu vas de forum en forum à la recherche d'un bon RPG ? Et bien reste car si tu aimes le temps des Maraudeurs, tu es bien parmi nous. Nous ne pouvons pas te dire plus car avec les dangers qui rôdent et qui touchent Poudlard, il serait dangereux de parler avec des oreilles indiscrètes qui nous écoutent.

Nous demandons 10 lignes minimum et nous garantissons une bonne ambiance. Nous avons déjà 68987 messages de postés, ce qui montre l'activité non stop de nos membres sur notre forum. Vous hésitez encore ?

Allez faire un tour chez nos PV ^^

Rejoignez nous <3
Le Staff, Remus Lupin & Sirius Black {Admin's} & Dorian Karlson & Charlotte Kered Ann {Modo's}

Forum disponible déjà depuis 2 ans !!!


Entrez dans l'univers des Maraudeurs et découvrez y une autre facette de la vérité, celle que vous vous créez. Plus de 2 ans ! Bonne ambiance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Samedi froid et humide...(pv Anaëll)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Samedi froid et humide...(pv Anaëll)   Sam 2 Jan - 16:13

    Ah ce qu'il se sentait mieux depuis qu'il s'était confié à son ami, ses problèmes n'avait pas disparu mais sa morosité l'avait bel et bien quitté...comme quoi extérioriser avait du bon, il le saurait pour la prochaine fois bien qu'il espéra que jamais il n'y aurait de prochaine fois...il venait de passer les plus long et mornes mois de son existence et c'était juré que cela ne se reproduirait plus, il avait chassé Alice de son esprit et évitait au maximum Remus et ses amis, pas question de recevoir encore des menaces, ces mecs étaient des malades...sauf Remus pour qui il avait toujours une affection particulière même si biensur c'était de l'affection virile et amicale et rien de plus non mais oh!

    Ce matin la il décida d'aller profiter du beau temps...enfin faut le dire vite mais disons que le soleil pointait quelques maigres rayons et la pluie avait cessé...bref il s'habilla et alla respirer sur les rives du lac et contempler ses eaux miroitantes qui l'avaient toujours attiré de par leur calme et leur ampleur.

    Une fois là bas il s'assit dans l'herbe humide sans y prêter attention et se mit à songer rêveusement à tous les êtres qui peuplait celui ci, le calamar géant était il dans le coin? Et les êtres de l'eau? aurait il la chance d'apercevoir l'un d'entre eux? Surement pas mais qui savais avec un peu de chance...

    Il était perdu dans ses pensées lorsqu'il entendit un bruit de pas non loin de la, sans doute un autre promeneur.
Revenir en haut Aller en bas
Anaëll Cormick
J'ai rêvé d'un peu de lumière
Anaëll Cormick

Féminin
Sagittaire ▌Nombre de messages : 110
▌Age : 24
▌Date d'inscription : 28/09/2009

▌Âge et année : 14 ans, quatrième année
▌Baguette magique : Aulne et crin de licorne femelle, 26 cm
▌Sort favori : Accio bouquin !

▌Humeur : Ravie.

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Samedi froid et humide...(pv Anaëll)   Dim 3 Jan - 1:11

Anaëll releva la tête de son parchemin. Bon, ce n’était pas tout, dessiner était une activité formidable, mais cela devait faire plus de cinq jours qu’elle n’était pas sortie prendre l’air, omis pour se rendre en cours de botanique ou de soin aux créatures magiques.
Elle reposa sa plume, souffla légèrement sur le papier qu’elle venait de noircir de son encre, et, repoussant sa chaise, se leva.
Enfilant une cape épaisse pour ne pas avoir à s’habiller plus chaudement, la jeune rousse jeta un œil à la fenêtre. Le ciel était gris, mais calme. Ce ne serait pas cette fois-ci qu’éclaterait un orage qui la mettrait sans dessus-dessous... En repensant à cette dernière aventure, le visage du bel Arthur s’empara de son esprit, et elle frissonna. Le jeune homme, mystérieux et séduisant, s’était accaparé son cœur qu’il avait obtenu en un coup de foudre immédiat.

Chassant ces pensées de son esprit, Anaëll chaussa des bottes et sortir de son dortoir. Elle traversa le château sans prendre garde à ceux qu’elle croisait, rasant les murs, et se faisant discrète pour ne gêner personne.
Arrivée devant Poudlard, sur l’immense pelouse verte, qui lui parut tout à coup plus grande que jamais, elle s’arrêta un instant, emplit ses poumons d’air frais, puis finit par prendre la direction du lac.
Sa surface noire brillait, malgré le peu de soleil, comme si on y eut braqué mille et une lanternes. De petites vaguelettes léchait dans un doux murmure la berge boueuse, et à l’apparence pourtant si accueillante. Qui aurait pu, à ce moment, deviner qu’en ces ténèbres aquatiques se tapissait les plus incroyables créatures que l’on puisse imaginer. Elle marcha longuement au bord de l’eau, prenant un plaisir singulier à laisser les flots baigner ses bottes. Finalement, essoufflée par sa marche prolongée qu’elle aurait crue beaucoup plus courte, elle décida de s’assoir. Apercevant un renfoncement derrière des roseaux, un endroit qui semblait parfaitement calme, seulement troublé par le bruit du vent soufflant dans la ramure des arbres proches.

Dépassant les gerbes de végétaux, elle découvrit un jeune homme, assis sur l’herbe humide, qui scrutait le lac d’un regard vague.
Il devait être en sixième année, elle se souvenait l’avoir croisé une ou deux fois entre des cours, mais ne gardait sinon pas de souvenir précis à son sujet.
Ne sachant que faire, Anaëll resta sur place, immobile et hésitante, puis, ayant décidé que, finalement, l’endroit était vraiment beau, et que si elle ne faisait pas de bruit, il ne ferait sans doute pas d’objection à ce qu’elle s’installe elle aussi là. Peut-être la trouverait-il sans-gêne, à vouloir rester ici alors que toutes la berge étit vide, et cette idée la rebuta plusieurs secondes.
Finalement, elle s’approcha le plus silencieusement possible, puis s’accroupit aux côtés du jeune homme.

- Euh... Excuse-moi, mais... Je peux rester ici ?

Elle détailla le visage de son interlocuteur, trouvant dans ses traits un peu de lassitude, du chagrin, et une fatigue brumeuse crispant sa mâchoire. Elle détourna finalement les yeux, ne voulant pas qu’il la surprenne à le dévisager.
Revenir en haut Aller en bas
http://univers-luz.cowblog.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Samedi froid et humide...(pv Anaëll)   Lun 4 Jan - 12:55

    Le bruit de pas audible plutôt et qui ne l'avait pourtant pas fait sourcillé se rapprocha encore et encore pour finalement s'arrêter... à quelques pas de lui, il avait toujours le regard dans le vague et l'esprit ailleurs aussi ne remarqua t'il pas la demoiselle qui se tenait là hésitante à le regarder...jusqu'à ce que sa voix douce et féminine vint jusqu'à ses oreilles, le sortant de sa torpeur.

    Un instant il cru avoir rêvé cette voix agréable qui c'était gentiment adressé à lui, était un être de l'eau venu le saluer? Non visiblement ce n'était pas le cas, son regard quitta les ondes pour se poser sur la personne qui lui parlait, il cru remarquer qu'elle le dévisageait mais n'en fut pas choqué ni agacé, après tout c'est lui qui était là comme un crétin l'air à moitié assommé par le silence et le manque de sommeil...il sourit à la demoiselle.

    Car c'était une jeune fille de son age ou un peu moins, à la crinière flamboyante et aux boucles souples et longues, au regard d'une clarté qui n'était pas sans rappeler les eaux du lac l'été lorsque le soleil venait le larder de ses rayons..il prit un moment pour la détailler avec curiosité mais sans insistance avant de lui répondre.

    Une belle silhouette se laissait deviner sous la lourde cape de lainage qui lui tenait chaud, un joli teint clair bien que le froid et la marche ai rosi ses joues, de jolies mains put il apprécier pour ce qu'il en voyait...bref un beau brin de fille qui désirait s'installer près de lui pour contempler le lac elle aussi, il lui semblait bien avoir déjà discuté une fois ou l'autre avec elle en passant, il la connaissait de vue mais impossible de se souvenir de son prénom, en tout cas c'était une demoiselle de Serdaigle ça il le savait mais c'était à peu près tout.

    Au départ il fut étonné que quelqu'un ai envie de partager un moment avec lui, il avait perdu l'habitude de recevoir de la sympathie des autres, depuis quelque temps il recevait surtout du mépris et des menaces de la part des maraudeurs ce qui l'avait rendu solitaire et un peu renfermé mais il était temps que cela change, il était temps pour lui de redevenir Parris tout simplement!

    Aussi continua t'il à sourire tout en répondant...


    "Biensur voyons, je t'en prie installe toi"
    il se recula un peu pour lui laisser assez de place et histoire de se conduire poliment et galamment.

    "Cet endroit est carrément paradisiaque non?" demanda t'il plus pour dire quelque chose que par réel intérêt, biensur que cet endroit était beau sinon elle se serait installée ailleurs non? A la regarder d'encore plus près il la trouva réellement très belle mais de toute façon quelle importance, aurait elle été des plus moche qu'elle aurait encore pu s'installer à coté de lui et qu'il lui aurait été reconnaissant de lui parler comme à un être humain normal et pas comme à un paria.
Revenir en haut Aller en bas
Anaëll Cormick
J'ai rêvé d'un peu de lumière
Anaëll Cormick

Féminin
Sagittaire ▌Nombre de messages : 110
▌Age : 24
▌Date d'inscription : 28/09/2009

▌Âge et année : 14 ans, quatrième année
▌Baguette magique : Aulne et crin de licorne femelle, 26 cm
▌Sort favori : Accio bouquin !

▌Humeur : Ravie.

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Samedi froid et humide...(pv Anaëll)   Lun 4 Jan - 22:10

Le jeune homme laissa filer quelques secondes avant de lui répondre avec gentillesse.

- Bien sûr, je t’en prie, installe-toi.


Et il s’était galamment reculé pour lui laisser de la place. Elle pensait au départ s’installer derrière lui pour ne pas déranger, mais refuser aurait été impoli. Elle remercia d’un signe de tête, et s’assit avec légèreté.

- Cet endroit est carrément paradisiaque, non ?


Anaëll avait rougi. Avant de lui répondre, le jeune homme avait eu un regard à la fois scrutateur et appréciateur. Il l’avait balayé des yeux, et elle n’avait su comment réagir.
Elle ajusta sa cape sur ses épaules, prenant garde à ne laissant aucun interstice par lequel aurait pu s’infiltrer l’air froid et humide qui planait au-dessus du lac.

Une sorte de brume vaporeuse flottait au dessus de l’eau, brouillant la ligne d’horizon, tandis que l’odeur des pins alentours embaumait l’air.

- C’est vrai que... C’est magnifique. Hors du temps. -
Elle hésita, se cacha timidement derrière ses cheveux - C’est comme si nous étions hors du temps, hors du réel...

Son interlocuteur la regardait en souriant. Il avait l’air gentil, et, elle dut se l’avouer, il était plutôt mignon. Cette pensée subite la fit frémir et, furieuse contre elle-même, elle se sermonna.
Elle n’avait plus la tête à l’endroit depuis son baiser avec Arthur. Même avant, d’ailleurs. Elle ne tournait déjà plus rond dès leur rencontre. Le visage de son tendre aimé vint se superposer au paysage féérique. Le beau Serpentard l’avait-il donc ensorcelée ?

Elle observait le lac, muette, et se passionna pour les formes étranges que prenait les nuages de buée s’échappant de sa bouche. Celui-ci avait l’air d’une tête de licorne. Celui-là lui rappelait un lutin souriant. Cet autre encore, ressemblait au monstre du loch Ness, avec qui elle avait tant joué étant petite.
La nostalgie lui serra le cœur. Le visage de ses parents et de son petit frère lui revinrent, et elle se sentit transpercer. Elle papillonna des paupières pour retenir des larmes trop audacieuses.
Sidérée, elle se rendit compte que sa peau était gelée, ses mains raidies par le froid. Elle ne sentait plus ses lèvres, qui devaient probablement avoir pris une originale teinte violette.
Revenir en haut Aller en bas
http://univers-luz.cowblog.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Samedi froid et humide...(pv Anaëll)   Mer 13 Jan - 15:41

    Elle ne se le fit pas dire deux fois bien qu'elle sembla hésiter une demi seconde, il la comprenait après tout ils étaient seuls et elle ne le connaissait pas...si ça avait été le cas elle aurais su qu'il ne lui arriverai rien en sa présence, que jamais il ne lui aurait fait de mal ni à elle ni à quiconque et qu'il n'aurait laissé personne lui faire du mal sans réagir, non qu'il soit un chevalier en armure mais simplement qu'il avait de la morale et qu'il aimait la justice.

    Elle hésita un peu avant de lui répondre timidement tout en essayant de cacher son joli visage derrière une mèche de ses cheveux flamboyant. Il fut content qu'elle comprenne ce qu'il ressentait exactement à cet endroit, hors du temps voilà c'était cela...


    "Oui on se croirait presque en Avalon dans les légendes anciennes..." murmura t'il rêveur. Ce n'était que des histoires pour moldu que l'on racontait, biensur Merlin existait mais de la à être l'amant d'une fée...bref tout cela était joli et bien romancé certes mais si seulement il avait pu s'y trouver là tout de suite avec cette belle jeune fille au port altier digne des prêtresses du temps jadis...

    Il reporta son regard sur elle et remarqua qu'elle frissonnait et que son visage était figé dans une expression peiné, sans doute ressassait elle des souvenirs pénibles ou des pensées obscures, il hésita un moment à la déranger mais ses lèvres viraient au bleu par ce temps, visiblement elle n'était pas assez couverte pour rester ainsi immobile. Il se leva sans mot dire et se défit de son manteau de lainage épais qu'il déposa sans un mot sur ses épaules avant de se rasseoir en lui souriant chaleureusement.


    "Moi c'est Parris...Parris Price, je suis ravi d'avoir l'occasion de faire ta connaissance, surtout dans cette atmosphère."
    déclara t'il sans oser pour autant frictionner ses épaules pour la réchauffer ils n'étaient pas suffisamment intimes pour que cela ne soit pas choquant, sinon il se serait exécuté avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Anaëll Cormick
J'ai rêvé d'un peu de lumière
Anaëll Cormick

Féminin
Sagittaire ▌Nombre de messages : 110
▌Age : 24
▌Date d'inscription : 28/09/2009

▌Âge et année : 14 ans, quatrième année
▌Baguette magique : Aulne et crin de licorne femelle, 26 cm
▌Sort favori : Accio bouquin !

▌Humeur : Ravie.

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Samedi froid et humide...(pv Anaëll)   Sam 16 Jan - 16:18

Anaëll, gelée, se tenait toujours immobile. Elle n’avait pas le courage de bouger, même pas l’envie, malgré le froid qui lui brulait les joues.

- Oui, on se croirait presque en Avalon, dans les légendes anciennes.


Elle ne répondit pas. Elle se souvenait vaguement de ce nom. Avalon ? N’était-ce pas un mythe moldu ? Une histoire emplie de magie, pleine d’imagination aussi. Elle se rappela aussi que, quand elle était petite, sa mère lui en avait parlé, et elle était emplie d’une admiration sas bornes pour la princesse belle et blonde qui passait son temps à se coiffer, activité passionnante s’il en était.
Silencieuse, elle observa du coin de l'œil son compagnon. Elle l’aurait très bien vu dans le rôle d’un preux chevalier, attendant patiemment une main portant une épée fendant la surface du lac.

Anaëll se mit à claquer des dents. Froid. Elle perçut un mouvement derrière elle. Et se retrouva avec le manteau du jeune homme sur les épaules. Une douce chaleur l’envahit, ainsi qu’un immense sentiment de gratitude, mêlé à un peu de culpabilité.
Son bienfaiteur lui sourit chaleureusement. Elle ne trouva rien à dire, et si elle avait su que dire, elle n’aurait fait que balbutier.

- Moi c'est Parris...Parris Price, je suis ravi d'avoir l'occasion de faire ta connaissance, surtout dans cette atmosphère.

- Je... Anaëll Cormick.
- dit-elle simplement. Puis - Je suis contente aussi, et je... je...Enfin... Merci.

Elle avait dit ce dernier mot dans un souffle. Il devait la prendre pour une faible gamine, à rester là transie de froid en attendant la mort.Après tout, c’était bien ce qu’elle était. Faible.
Parris devait avoir froid lui aussi, à présent qu’il lui avait prêté son vêtement. Il faudrait peut-être qu’ils bougent pour se réchauffer, malgré l’envie de rester immobile devant ce paysage mirobolant. Cette même envie qui menaçait de les tuer à grands coups de degrés négatifs.
Elle se frictionna les mains et les poignets, réfléchissant à ce qu’elle allait dire. Finalement, ce ne fut pas un modèle d’originalité qui s'échappa de ses lèvres bleuies, mais l’intention y était bien.

- Tu n’as pas froid ?


Silence.

- Tu veux peut-être que l’on marche, ou alors je peux te rendre ton manteau et rentrer au château...


Elle attendit la réponse de Parris, prête à s’en aller si c’était ce qu’il désirait. Elle ramassa une plume sur les sol et la tritura nerveusement. C’était une très belle plume. de cygne probablement. Blanche et duveteuse. Elle la coiffa machinalement au-dessus de son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
http://univers-luz.cowblog.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Samedi froid et humide...(pv Anaëll)   Ven 26 Mar - 10:59

    Elle sembla un peu désarçonnée par son naturel car elle rougit légèrement et paru troublée lorsqu'il se présenta, à son tour elle tenta une présentation en bonne et due forme, au moins connaissait il le prénom de cet ange délicat qui le dévisageait comme s'il était un fantôme, bien que celui ci prononcé un rien en bafouillant. Elle avait une voix charmante et douce comme une brise printanière et ses grands yeux bordés de longs cils soyeux étaient tout simplement renversant, que n'avait il pas remarqué cette charmante demoiselle avant cela?

    Elle semblait transie, ses belles lèvres pleines avaient virés au violet profond, bientôt et ce malgré son manteau chaud sur ses épaules, elle vireraient carrément au bleu glacier, il se sentit soudain l'envie de les réchauffer d'un baiser mais il se retint, après tout se serait indécent ils se connaissaient à peine et puis ce n'était pas parce qu'ils discutaient ensemble et qu'ils ne s'entendaient pas si mal qu'il devait lui sauter dessus, aussi tentant que cette idée soit.

    Soudain sa voix douce la sortit de sa torpeur...


    Elle ramassa une plume aussi pure que la neige et la glissa dans ses cheveux l'air distraite, lorsqu'elle se tourna vers lui il remarqua que cette touche de blanc lui donnait un air encore plus doux, il ne pu s'empêcher de rosir un peu en la regardant, il préfèra soudain répondre à sa question que la contempler.


    "Oh non pas du tout"
    la rassura t'il , c'était vrai que malgré le temps il ne tremblait pas du tout, la ou il était il était à l'abri du vente et il avait malgré tout un pull de laine bien chaud sur le dos, il lui sourit d'un air qui se voulait rassurant.

    "Mais tu as l'air transie Anaëll, oui marchons un peu cela te fera du bien" proposa t'il en se levant prestement, il se retourna et lui tendit une main amicale pour l'aider à se relever le tout dans un sourire chaleureux qui fit pétiller son regard.
Revenir en haut Aller en bas
Anaëll Cormick
J'ai rêvé d'un peu de lumière
Anaëll Cormick

Féminin
Sagittaire ▌Nombre de messages : 110
▌Age : 24
▌Date d'inscription : 28/09/2009

▌Âge et année : 14 ans, quatrième année
▌Baguette magique : Aulne et crin de licorne femelle, 26 cm
▌Sort favori : Accio bouquin !

▌Humeur : Ravie.

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Samedi froid et humide...(pv Anaëll)   Ven 26 Mar - 20:43

Parris rassura Anaëll quant au froid ambiant. Elle se sentit à peine rassérénée, mais apprécia le sourire franc dont la gratifia le jeune homme. Celui-ci se leva, lui proposa de tout de même marcher un peu.
Il faisait froid. Elle avait froid. Oui, c’était une bonne idée. Malgré le manteau qu’il lui avait posé sur le dos de façon si charmante, elle tremblait encore un peu. Elle se sermonna bien vite à nouveau, regrettant ce qu’elle considérait comme une trahison envers Arthur : elle ne pouvait pas trouver quelqu’un d’autre mignon ! Était-ce grave ? Cela faisait-il d’elle quelqu’un de peu de confiance ? Méritait-elle Arthur ? Elle se rappela également les remords qui l’avaient assaillie envers Alix,cette jeune fille à laquelle elle avait arraché le Serpentard.

Décidément, marcher lui changerai les idées. Elle releva la tête et se retrouva “nez-à-doigts” avec la main de Parris. Elle frémit et tendit la sienne, acceptant de bon gré cette aide salutaire. Elle se releva souplement et lui rendit un sourire timide. Il avait la paume si chaude ! On eût dit que le froid n’avait aucun effet sur lui ! Anaëll rougit et retira sa main un peu trop brusquement à son goût. Elle avait laissé ses doigts glacés dans la main chaude de Parris un peu plus longtemps qu’elle ne l’aurait du. Se rendant compte que sa réaction avait du lui paraitre puérile, elle releva la tête et tenta de le fixer dans les yeux.

- Euh... Merci, je...On fait le tour du lac ?

La jeune fille avait décidément trop de mal à le regarder en face. Pour ne pas se laisser décontenancer plus si c’était possible, elle commença à avancer de quelques pas, longeant le bord de l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
http://univers-luz.cowblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Samedi froid et humide...(pv Anaëll)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Samedi froid et humide...(pv Anaëll)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Operasyon Bagdag 2 di Jean Mari Samedi pot parol baz lavalas
» samedi 7 janvier
» J'ai jeté un froid !!!
» présentation de anaïs granger [validée]
» Anaïs Haynes (Serpy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unholy Confessions :: Le Lac-
Sauter vers: