Unholy Confessions
Bien le bonjour, ou bonsoir chers sorciers.

Bienvenue sur Unholy Confessions. Ne partez pas si vite. Cela fait longtemps que tu vas de forum en forum à la recherche d'un bon RPG ? Et bien reste car si tu aimes le temps des Maraudeurs, tu es bien parmi nous. Nous ne pouvons pas te dire plus car avec les dangers qui rôdent et qui touchent Poudlard, il serait dangereux de parler avec des oreilles indiscrètes qui nous écoutent.

Nous demandons 10 lignes minimum et nous garantissons une bonne ambiance. Nous avons déjà 68987 messages de postés, ce qui montre l'activité non stop de nos membres sur notre forum. Vous hésitez encore ?

Allez faire un tour chez nos PV ^^

Rejoignez nous <3
Le Staff, Remus Lupin & Sirius Black {Admin's} & Dorian Karlson & Charlotte Kered Ann {Modo's}

Forum disponible déjà depuis 2 ans !!!


Entrez dans l'univers des Maraudeurs et découvrez y une autre facette de la vérité, celle que vous vous créez. Plus de 2 ans ! Bonne ambiance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.

Aller en bas 
AuteurMessage
Neiro Cooper
Kill off this thinking, it's starting to sink in...
avatar

▌Nombre de messages : 387
▌Date d'inscription : 01/09/2009

▌Baguette magique : 25 cm, bois de lierre, griffe d'un Magyar à pointes mâle.
▌Sort favori : Protego

▌Humeur : lunatique

Feuille de personnage
:

MessageSujet: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Dim 15 Aoû - 23:54

Neiro passa sa cape sur ses épaules, quittant le salle commune des Serdaigle, ayant besoin d’air sur le coup. Ce porc… sérieusement, qu’avait il fait pour mériter des gars pareils dans un même dortoir. Un qui s’était déjà fait virer pour trafic de drogue et l’autre qui l’emmerdait plus que tout. Il ne pouvait même pas rester dans un coin en paix qu’on venait aussi l’y déranger. Pourquoi donc ? Tout ce qu’il voulait c’était être seul… tranquille… Oublier tout ça… mettre fin à tout ça… A quoi ça sert de continuer ainsi ? Avec des parents qui ont limite peur de lui, et une petite sœur qui l’ignore. Des gens qui ne le connaissaient pas, qu’il ne connaissait pas non plus. Qui ne pouvaient pas comprendre… qui ne devraient pas comprendre non plus. S’ils savaient alors ils allaient encore plus le dévisager pour ce qu’il était.

Le Serdaigle mit ses mains dans ses poches, regardant autour de lui, craignant d’être suivit. Ces ombres étaient toujours là… il accéléra le pas, regardant ses pieds qui avançaient l’un après l’autre. La tour… il devait aller à la tour. Il en avait vraiment marre… De toute il en avait pour combien de temps encore ? Une quinzaine d’année ? Une quinzaine d’année à subir ça ? Voir que ce soit pire que maintenant ?

Il monta les escaliers pour aller dans la tour d’astronomie. Il avait besoin de calme… Et il savait que là haut il pourrait être tranquille. Il inspira, évitant de regarder autour de lui, car ces ombres le narguaient toujours. Le pire était sur le coup qu’il entendait des pas… des voix au loin aussi, mais il ferma plus fortement les yeux pour essayer de ne pas les entendre. Il commença a monter les marches deux par deux et atteignit enfin la tour. Il ouvrit la porte a la volé et fit quelques pas en avant.

L’air frais lui picota le visage et il s’avança doucement vers le muret. Il releva la tête pour voir les étoiles et ralentit une fois près du muret, montant dessus. Il inspira longuement et ferma les yeux. Là, il était bien… Aucun bruit, l’obscurité… c’était parfait. Il aurait bien aimer que ça soit ainsi tout le temps.

Pourtant il savait que ce n'était pas possible... quoi que... Ce serait simple de l'avoir. Ce calme, la paix. Neiro rouvrit les yeux et regarda derrière lui, ayant cru entendre quelque chose. Il fit glisser légèrement son pied sur le muret, voyant les ombres continuer à bouger. Elles grandissaient toujours plus...

Il détourna la tête rapidement, observant le vide face à lui. Il devait... c'était ce qu'il devait faire. Elles le disaient... c'était bien d'avoir le calme à l'avenir. Un simple pas en avant et tout serait terminé. De plus, certainement qu'on l'oubliera tout de suite. ce qui était bien, au fond ça facilitait les choses...



He wakes up haunted
With voices in his head
Nobody knows it but today
He won't go unnoticed
He can't forget, can't forgive
For what they said
He's never been so hurt but
Today the screaming is over

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Mer 18 Aoû - 1:49

Trois heures du matin, et il était encore là assis contre le mur de la tour d'astronomie.. Il était depuis combien de temps ? Bien assez pour oublier le temps passer contre ce mur. Le serpentard inspira doucement en observant le ciel. La nuit était tombée, les étoiles coloraient le ciel noir.. La lune était cachée par un gros nuage, le seul d'ailleurs. Il pouffa avant de lever sa main vers son visage. Pourquoi était-il là ? Il ne s'en souvenait même plus.. Ah si une dispute avec un gars dans la salle commune, un besoin urgent de se calmer et de venir..fumer un peu oui. Mais pas n'importe quoi, un peu de drogue pour apaiser les nerfs, il n'y avait rien de mieux. Il en était qu'à sa deuxième clope savourant lentement le nectar de la drogue..

Mais voilà il avait beau être là dans un coin sombre à l'abri des regards depuis un moment, il ne resta pas plus longtemps en paix. Dommage, il aimait bien le calme de la tour d'astronomie, ce calme car personne venait ici ou rarement... Du moins quand il était là. Il soupira et ferma les yeux en appuyant sa tête contre le mur. Des pas venaient dans les escaliers, pas un préfet.. Ça serait mieux pour lui, déjà qu'il était en dehors de son dortoir, mais en plus, il consommait de la matière illégale.. Hum tant pis, en même temps il s'en foutait. Que sa mère l'apprenne, ça lui importait peu aussi, il en avait marre d'être le gentil fils parfait, marre de n'être qu'une image qu'on façonnait à son gout et ses envies. Zut, il était un individu comme tout le monde !

Un élève arriva soudainement sur les lieux, Oliver ouvrit à nouveau les yeux curieux de savoir qui s'en venait. Il reconnut un serdaigle de son année, Neiro Cooper.. Un bonhomme bizarre avec qui il n'avait jamais discuté ou encore moins parlé. Pourquoi faire d'ailleurs ? Il s'en foutait de lui aussi.. Il observa de son coin le serdaigle qui semblait bien tourmenté. Le vert et argent médusé le vit alors sauter sur les remparts face au vide ! Voilà c'était bien ce qu'il disait, il était bizarre mais en plus il était fou ! Le serpent se leva doucement sans bruit et s'approcha un peu du bleu en souriant ironique.. Bah il ne le ferait pas.. sauter..


- Bah tu attends quoi ? Saute !
Revenir en haut Aller en bas
Neiro Cooper
Kill off this thinking, it's starting to sink in...
avatar

▌Nombre de messages : 387
▌Date d'inscription : 01/09/2009

▌Baguette magique : 25 cm, bois de lierre, griffe d'un Magyar à pointes mâle.
▌Sort favori : Protego

▌Humeur : lunatique

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Jeu 19 Aoû - 1:22

Neiro passa sa main sur son front, y sentant quelques goûtes de sueur. On n’allait jamais le laisser tranquille… il ferma les yeux, essayant de faire taire les voix qu’il entendait dans sa tête. Des murmures qui se faisaient de plus en plus omniprésent. Toujours pour lui dire la même chose… le rabaisser et murmurer de sauter. Mais même ça il n’en était pas capable ? Elles le murmuraient… parce qu’il était un bon à rien. Vraiment… il n’apportait rien du tout.

- Bah tu attends quoi ? Saute !

Le Serdaigle ne bougea pas. Sur le coup il avait l’impression que c’était une des voix qu’il entendait… mais elle était tout de même plus forte et c’était pour cela qu’il tourna la tête et… là, il le vit. Un élève de son année… mais que faisait il là ? question totalement inutile soit dit en passant. Il s’en foutait bien de savoir ce qu’un Serpentard faisait là… Par contre… Lewis lui avait dit de sauter… lui aussi, il voulait qu’il le fasse. Tous… ils étaient tous pareil.

Neiro détourna la tête, son pied s’avançant un peu plus du bord. Il allait être tranquille… une sensation de liberté, ce serait si bon. Un dernier acte que lui seul commanderait. Était-ce vrai ? avec ces voix… il ne savait plus… il était perdu sur le coup. Il porta sa main à son oreille pour ne plus les entendre, mais rien ne changea. Ça ne changeait jamais…
Sauter…

Il inspira longuement, à plein poumon en fermant les yeux. L’air frais… il le sentait entrer en lui. C’était sur le coup bien agréable. Il laissa tomber son bras le long de son corps, commençant lentement à se pencher en avant…et lentement il commença à sentir une plus forte attraction qui augmentait toujours et lui tendait les bras vers le pas.



He wakes up haunted
With voices in his head
Nobody knows it but today
He won't go unnoticed
He can't forget, can't forgive
For what they said
He's never been so hurt but
Today the screaming is over

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Jeu 19 Aoû - 1:52

Il cherchait quoi le bleu ? A impressionner le public ? Il n'y avait personne pour le voir en haut de cette tour, si ce n'était le ciel et lui.. Lui qui s'en moquait royalement qu'il se tienne debout proche du vide. Oliver continua à l'observer, le serdaigle le regarda un court instant, sans rien dire de plus..Il était étrange, un peu trop silencieux.. Vraiment zarby ce mec ! Pas étonnant que personne ne faisait attention à lui, il était si..différent. Olie tira une bouffée de son joint avec un petit soupir de satisfaction. Dommage, il était bien tout seul depuis tout à l'heure. M'enfin, il allait pas partir pour faire plaisir au bleu et bronze..

Le bras de ce dernier retomba le long de son corps Oliver lui adressa qu'un regard désintéressé près à retourner s'assoir après quelques pas pour continuer son activité de la soirée.. Mais à sa plus grande surprise, il le vit se pencher en avant. Il écarquilla les yeux ébahi, un peu sonné sur le coup de le voir vraiment plonger dans le vide, puis son esprit sonna l'alarme d'alerte pour qu'il réagisse ! Le serpentard attrapa le col du tee shirt du serdaigle fou pour le tirer en arrière, de justesse soi disant en passant. Il dut y aller à deux mains ! Ils tombèrent tout les deux sur le sol, Oliver étouffa un cri de douleur quand son dos s'explosa contre le sol.


- Putain, t'es con ou quoi ? Tu sais pas faire la différence entre une plaisanterie et un ordre toi ?

Il s'était déjà remis en position assise, complétement surpris par les agissements de Cooper, qu'est ce qu'il lui arrivait pour vouloir faire ça ? Non mais vraiment, il venait de faillir finir en crêpes de Neiro en bas de la tour d'astonomie ! Non Olie pouvait pas croire que vraiment, il avait failli faire ça...Il ramassa son joint qui avait chuté dans l'action pour en aspirer une bonne et grosse bouffée, il le tendit à Neiro ensuite

- Tient prends un peu de ça, ça te remettra les idées en place Vieux
Revenir en haut Aller en bas
Neiro Cooper
Kill off this thinking, it's starting to sink in...
avatar

▌Nombre de messages : 387
▌Date d'inscription : 01/09/2009

▌Baguette magique : 25 cm, bois de lierre, griffe d'un Magyar à pointes mâle.
▌Sort favori : Protego

▌Humeur : lunatique

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Jeu 19 Aoû - 2:10

Pendant une fraction de seconde, Neiro pensa qu’enfin tout allait finir… Mais au lieu de sentir le vent frais contre son visage, il sentit une grande pression sur sa gorge et faillit bien s’étouffer. Sans savoir ce qui se passait, il se sentit basculer en arrière et chuta lourdement au sol. Il lâcha une complainte douloureuse, sentant son corps endoloris à certains endroit dû au choc qu’il venait d’avoir. Il plissa les yeux, restant à terre et porta la main à sa gorge en toussant. Que c’était il passé ? Que…

- Putain, t'es con ou quoi ? Tu sais pas faire la différence entre une plaisanterie et un ordre toi ?

Le Serdaigle toussa à nouveau en se redressant lentement. Il posa son regard sur le Serpentard à côté de lui. Que… Lewis l’avait arrêté… Mais de quoi cet abruti se mêlait ? Il posa sa main sur sa tempe, essayant de se calmer.

Il jeta un coup d’œil à ce qui lui tendit le jeune homme en baissant sa main.


- Tient prends un peu de ça, ça te remettra les idées en place Vieux

Neiro tendit son bras et lui prit le joint, la portant à ses lèvres pour en tirer une taffe. Oui, fallait dire que là il ne refusait pas… Il posa son pied à terre, pliant une jambe et posa son bras dessus, tout en restant assis par terre. Il reporta son regard sur le muret où il était avant. Tout aurait pu être fini déjà… il aurait eut la paix… il hocha doucement la tête et tendit le joint au Serpentard.

Pourquoi tu as fais ça ?



He wakes up haunted
With voices in his head
Nobody knows it but today
He won't go unnoticed
He can't forget, can't forgive
For what they said
He's never been so hurt but
Today the screaming is over

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Jeu 19 Aoû - 2:24

Par Merlin, on en voyait des vertes et des mûres à Poudlard parfois, mais jamais encore Oliver n'avait eu à assister à ça.. Une tentative.. venant d'un élève.. Il se demandait bien pour le coup, qu'est ce qui avait poussé Neiro à faire ça ! Il devait bien avoir une raison, on ne songeait pas à s'ôter la vie comme ça pour le fun ! Le serpentard ne savait plus trop bien ce qu'il devait penser.. Il était comme un peu choqué d'avoir assisté ça.. Il avait certes abusé de la fumette mais tout de même.. Son dos meurtri lui faisait bien sentir la réalité du moment.

Cooper prit le joint qu'il lui tendit et en tira une belle bouffée.. Ah ben il préférait ça ! Le jeune homme s'assit lui aussi. Le serpentard le regarda, tant qu'il ne recommençait pas.. Il allait devoir le surveiller sinon.. N'empêche qu'il aimerait comprendre un peu ce qui le travaillait. Bon ok en temps normal Neiro Cooper lui était d'aucunes importances, mais là..ça changeait un peu.

Pourquoi tu as fais ça ?


- Je me pose la question tient, répondit-il en marmonant..

Le vert et argent inspira avant de le regarder avec attention. Hum pourtant rien ne changeait de d'habitude sur son visage, sauf peut être cet air torturé.. Il était vraiment mal à ce point ? Il devrait peut être en parler à quelqu'un... Enfin il n'était pas psychologue non plus.

- Mais figures toi, j'ai beau être à serpentard, voir quelqu'un se tuer me branche pas des masses ! Même avec un bon pétard dans la tronche..

Oui en ça, il changeait des autres serpents. Il ne portait pas vraiment dans son cœur la violence même s'il en faisait usage à ses fins assez souvent. Il sortit de sa poche un paquet de cigarettes saines cette fois et en prit une qu'il alluma avec un briquet moldu avant de poser ses yeux clairs sur le serdaigle.

- Et toi ? On peut savoir pourquoi tu as fait ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Neiro Cooper
Kill off this thinking, it's starting to sink in...
avatar

▌Nombre de messages : 387
▌Date d'inscription : 01/09/2009

▌Baguette magique : 25 cm, bois de lierre, griffe d'un Magyar à pointes mâle.
▌Sort favori : Protego

▌Humeur : lunatique

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Jeu 19 Aoû - 2:54

- Je me pose la question tient

Neiro hocha légèrement de la tête. Si ça avait été pour jouer aux héros, ça n’avait vraiment pas été nécessaire… Car il ne voulait vraiment pas être sauvé sur le coup. Tout ce qu’il voulait c’était qu’on lui foute la paix… qu’il soit tranquille, qu’il n’ait plus à vivre avec tout ça.

- Mais figures toi, j'ai beau être à serpentard, voir quelqu'un se tuer me branche pas des masses ! Même avec un bon pétard dans la tronche..

T’avais qu’à regarder ailleurs… répondit-il doucement. Et le laisser mourir en paix. Oui, ça aurait été bien. Maintenant il allait devoir reprendre courage pour y aller à nouveau… Il reporta son regard sur le muret… Voyant également que le jeune homme ne reprenait pas le joint, il le garda pour lui et continua à y fumer un bon coup. Ça le calmait… c’était bon… Il laissa s’échapper la fumée doucement par son nez.

- Et toi ? On peut savoir pourquoi tu as fait ça ?

Neiro n’aimait pas qu’on se mêle de ses affaires. Ça ne pouvait apporter que du mauvais. La preuve à chaque fois qu’il parlait, ça se passait mal. Déjà le satané Gryffondor et puis le Serpentard… un deuxième serpentard ? non merci… Il hocha de la tête, continuant de fumé.

Tu veux le savoir pour pouvoir raconter un scoop à tes amis ?

Le Serdaigle soupira lentement en fermant les yeux. Ce qu’il en était fatigué de sa vie… il n’y avait rien d’amusant.



He wakes up haunted
With voices in his head
Nobody knows it but today
He won't go unnoticed
He can't forget, can't forgive
For what they said
He's never been so hurt but
Today the screaming is over

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Ven 20 Aoû - 13:01

Il en avait vu lui aussi dans sa vie mais jamais il n'avait songé à sauter en haut de la tour d'astronomie.. Non lui c'était plutôt, ça va pas alors je fais des conneries, et pas des moindres. Oliver posa son regard sur sa cigarette.. En général ça arrivait à chaque fois que sa mère exigeait un truc de lui.. N'empêche que le serdaigle avait raison, il aurait pu regarder ailleurs et le laisser sauter.. Ouais mais non, ça aurait trainé sur sa conscience après, il aime pas être tourmenté à longueur de journée.. Oliver remarqua que l'effet de la drogue calmait visiblement Neiro.. Tant mieux, il ne voulait pas le voir recommencer !

Le serpent inspira doucement et releva son regard sur le bleu pour froncer les sourcils.. Hein ? Comment ça un scoop ? Olie le regarda étonné avant de secouer la tête en souriant avec ironie. Oh oui racontes nous tout Neiro, on veut tout dévoiler au monde entier !!!


- Oui c'est exactement ça, je pourrai leur dire que le barge de l'école est encore plus barge qu'on ne le pensait ! Il est pas génial mon scoop ?

Il lui sourit sans joie avant de tirer une bouffée de sa cigarette à pleins poumons.. N'importe quoi ce serdaigle, franchement, qui avait envie de savoir des trucs sur lui ? Il savait d'expérience que Neiro était pas un type à emmerder.. Il l'avait vu dans un des couloirs des cachots, ce jour là où il s'en était pris à un gryffondor


-Sérieusement, tu crois vraiment que ça intéresserait quelqu'un dans mon cercle d'ami ? Tu peux rêver, t'es pas aussi intéressant que tu sembles le croire Cooper


Il avait le don pour tomber sur des serdaigles zarbys... Quoique c'était peut être tout les serdaigles qui étaient comme ça non ? Nemy, Emmanuel...Puf il allait devoir faire plus attention à ses fréquentations. Oliver se leva et s'approcha du muret, distraitement il jeta un regard en bas, haut quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Neiro Cooper
Kill off this thinking, it's starting to sink in...
avatar

▌Nombre de messages : 387
▌Date d'inscription : 01/09/2009

▌Baguette magique : 25 cm, bois de lierre, griffe d'un Magyar à pointes mâle.
▌Sort favori : Protego

▌Humeur : lunatique

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Sam 21 Aoû - 23:40

Neiro inspira longuement, profitant de ce joint. Ça faisait un moment déjà qu’il n’en avait pas fumé. Le dernier qu’il avait eut entre ses lèvres avait été un de Kerr… Fallait dire que depuis que Zackarias avait été viré, il avait perdu son fournisseur. Pourtant il en avait besoin… Et vu qu’il n’était pas parti pendant les vacances, il n’a pas pu s’en procurer non plus. Le bon était que les murmures dans sa tête avaient cessé… enfin… il avait au final tout de même son calme. Enfin calme…

- Oui c'est exactement ça, je pourrai leur dire que le barge de l'école est encore plus barge qu'on ne le pensait ! Il est pas génial mon scoop ? Sérieusement, tu crois vraiment que ça intéresserait quelqu'un dans mon cercle d'ami ? Tu peux rêver, t'es pas aussi intéressant que tu sembles le croire Cooper

Le serdaigle hoche de la tête. Mais non… Il ne parlait pas forcément de lui.

Tant que vous pouvez vous foutre de la gueule de quelqu’un, on s’en fou de qui c’est.

Oh il voyait bien ces Serpentard s’échanger leur potins de ce qu’ils avaient fait pour faire souffrir des petits élèves… Mais bon, il savait que tous n’étaient pas ainsi et il ne saurait pas où classer Oliver. Mais bon ce Lewis n’était pas un Ange non plus, ça il le savait.

Neiro observa le jeune homme s’approcher du muret pour voir vers le bas. C’était haut… magnifique comme vue aussi. Dire que normalement, il aurait eu la paix maintenant…




He wakes up haunted
With voices in his head
Nobody knows it but today
He won't go unnoticed
He can't forget, can't forgive
For what they said
He's never been so hurt but
Today the screaming is over

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Mar 24 Aoû - 14:58

Il avait du mal à se demander ce qu'il en serait du serdaigle s'il n'avait pas été là pour le retenir.. Sauter.. Sauter d'en haut de la tour d'astronomie pour mettre fin à ses jours.. Il ne comprenait pas ce qui pouvait pousser le jeune homme à faire ça. Peut être qu'il devrait aller voir à l'infirmerie pour leur en parler.. Si Neiro avait besoin d'aide psychologique, eux étaient mieux placés que lui pour ça.. Il irait alors demain.. Au moins savoir ce qu'il fallait faire avec un gars instable comme Neiro en ce moment.. Quoique la drogue l'avait considérablement adouci et calmé. Oliver tourna la tête vers lui.

Tant que vous pouvez vous foutre de la gueule de quelqu’un, on s’en fou de qui c’est.

Le serpentard baissa les yeux sans répondre. C'était vraiment l'image qu'il donnait de lui ? Enfin le bleu avait généralisé, mais il sous entendait que c'était son cas.. Avait-il déjà fait ça ? Il ne s'en souvenait pas... Il n'était pas comme ça, il aimait jouer avec les gens mais sans plus..Il haussa les épaules pour lui tourner à nouveau le dos. Après tout, qu'il pense ce qu'il voulait, il s'en moquait. Il n'allait pas rentre dans son dortoir en criant que Cooper voulait de suicider..

- Penses ce que tu veux.. dit-il pour lui même

Il releva les yeux sur le ciel et soupira. Qu'est ce qui faisait qu'une vie pouvait devenir impossible à vivre ? Qu'est ce qui les poussait à choisir de tels extrêmes ? Lui se noyait dans la drogue, résistant à devenir dépendant, parfois c'était dur.. Et Neiro Cooper allait jusqu'à vouloir sauter du haut de la tour.. Jeunesse instable qui n'arrivait pas à vivre heureuse..


- Tu devrais peut être voir quelqu'un quand même pour t'aider..
Revenir en haut Aller en bas
Neiro Cooper
Kill off this thinking, it's starting to sink in...
avatar

▌Nombre de messages : 387
▌Date d'inscription : 01/09/2009

▌Baguette magique : 25 cm, bois de lierre, griffe d'un Magyar à pointes mâle.
▌Sort favori : Protego

▌Humeur : lunatique

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Mar 24 Aoû - 19:24

Neiro baissa les yeux sur le sol, repassant sa main doucement sur sa gorge encore douloureuse. C’était quoi tout ça ? Pourquoi était il tombé sur une personne ce soir ? Vraiment… quoi qu’il fasse, il ne pouvait pas être tranquille. Même en voulant s’isoler, au final il n’était pas seul… Peut être qu’il n’aurait pas dû tenter de faire ça… mais pourtant il aurait dû… oui. Ou pas… Il ne savait pas trop. Peu importe de toute façon…

Il tira une taffe de ce joint que Lewis lui avait passé, soupirant sur le coup. Merde… fallait qu’il retourne au dortoir après. Il n’en avait même pas envie. Il resterait ici sinon… c’était bien ici, calme quand personne ne parlait… c’était ce qu’il aimait. Il se redressa légèrement, s’asseyant sur le coup en indien et passa sa main dans ses cheveux.


- Tu devrais peut être voir quelqu'un quand même pour t'aider..

Le Serdaigle releva la tête en laissant tomber sa main sur son genou. Il observa une seconde le Serpentard, puis lâcha un rire. Portant le joint à ses lèvres, il en fuma encore, puis continua à rigoler. En parler à quelqu’un…

Mais quelle idée, est-ce donc…

Il tenta de se calmer, mais en rit toujours. Il inspira, lâchant alors un soupira, cessant de rire, mais gardant un sourire aux lèvres.

L’aider… il n’avait pas besoin d’aide. De toute façon on ne pourrait pas l’aider. A part l’enfermer pour sa sécurité et celles des autres avec quelques années d’avance. Ce scénario allait arriver… quoi que non, il se tuerait avant. Il ne voulait pas arriver à se stade là. Pas vivre ce que son arrière grand père avait vécu avant de s’enfuir et de se jeter devant un train pour fuir à des pseudo soldats de la guerre qui voulaient l’attraper.



He wakes up haunted
With voices in his head
Nobody knows it but today
He won't go unnoticed
He can't forget, can't forgive
For what they said
He's never been so hurt but
Today the screaming is over

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Mer 25 Aoû - 0:04

Il entendit derrière lui, éclater un rire. Etonné, Oliver se tourna vers le serdaigle. Mais qu'est ce qu'il lui prenait tout à coup ? Le serpentard perplexe le regarda rire avant d'entendre enfin une phrase audible dans ce hoquet de rire, qu'il ne comprenait.. Il n'avait rien dit de drôle et parlait avec sérieux pour une fois..

Mais quelle idée, est-ce donc…

Oh c'était comme ça, ça lui plaisait pas. Oliver croisa ses bras sur sa poitrine et posa ses yeux clairs sur le jeune homme assis en tailleur devant lui. Il haussa une nouvelle fois les épaules et porta sa cigarette à ses lèvres avant de déclarer doucement


- C'est vrai quelle idée, je vois pas pourquoi, on essaierait d'aider un type qui en a marre de la vie et qui veut sauter du haut d'une tour.. Franchement, j'ai oublié que ça m'était parfaitement égal !!

Il lui adressa un sourire hypocrite et s'éloigna de lui de quelques pas sans le quitter des yeux. Il jeta son mégot dans les airs et plongea sa main dans sa poche de son jeans. Il ferait mieux de le laisser en paix, toute façon, qu'est ce que ça pouvait bien lui faire qu'il se tue ? C'était pas à lui qu'il allait manquer !

- Je vais plutôt aller me foutre de ta gueule avec mes amis de serpentard, ça nous occupera pour la nuit tient !

D'ailleurs, ouais, c'était ce qu'il allait faire. Il se redressa quittant le muret ou il s'était appuyé pour se diriger vers la porte.. Enfin faire, surtout partir de là. Il avait l'impression de ne pas être à sa place.. Qu'il n'aurait jamais du se trouver là et que ce foutu serdaigle n'aurait pas du entrer dans sa vie comme ça ce soir ! Un soir où il n'avait voulu qu'une chose, être seul et tranquille ! Il se retourna une dernière fois après avoir sorti un second joint de sa poche, il le jeta au serdaigle

- Cadeau d'adieu, apporte ça à Lucifer quand tu le verras aux enfers !
Revenir en haut Aller en bas
Neiro Cooper
Kill off this thinking, it's starting to sink in...
avatar

▌Nombre de messages : 387
▌Date d'inscription : 01/09/2009

▌Baguette magique : 25 cm, bois de lierre, griffe d'un Magyar à pointes mâle.
▌Sort favori : Protego

▌Humeur : lunatique

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   Mer 25 Aoû - 0:33

En parler à quelqu’un. Oh Neiro aurait réellement aimé le faire. Qu’on puisse l’aider et trouver une solution à tout ça. Pourtant il savait que ce n’était pas possible. En parler ne servirait à rien… C’en était tellement lamentable. Lui il l’était… il était totalement inutile. Il en avait plutôt envie de pleurer et lui tout ce qu’il pouvait faire c’est d’en rire… Ses parents auraient dû l’enfermer tout de suite, ça aurait été mieux. Voir l’abandonner quelque part quand ils avaient su. Il ne pouvait même pas regarder sa mère dans les yeux sans y lire du dégout, voir de la peur. Ni son père, qui le haïssait. Comment leur en vouloir, étant donné qu’il avait tué leur enfant et risqué la vie de sa mère ? La seule qui ne le voyait pas comme un monstre était sa grand-mère… mais bon, il ne pouvait même pas vivre avec elle vu qu’elle était dans une maison de retraite.

- C'est vrai quelle idée, je vois pas pourquoi, on essaierait d'aider un type qui en a marre de la vie et qui veut sauter du haut d'une tour.. Franchement, j'ai oublié que ça m'était parfaitement égal !!

Neiro sortit de ses pensées et porta son regard sur le Serpentard. Que… Neiro ne comprit pas trop sur le coup. Son sourire s’effaça doucement, observant l’autre s’éloigner de lui.

- Je vais plutôt aller me foutre de ta gueule avec mes amis de serpentard, ça nous occupera pour la nuit tient !

Vraiment… Le serdaigle se sentit mal sur le coup. C’était tellement mesquin de la part de Lewis. De toute façon qu’attendre de plus d’un Vert et Argent. Ils étaient tous pareils. Il n’avait absolument rien fait à Lewis. Tout pour lui rendre la vie dur… et lui qui ne voulait qu’être tranquille.
Il saisit le joint que le jeune homme lui lança et releva la tête vers le Serpentard.


- Cadeau d'adieu, apporte ça à Lucifer quand tu le verras aux enfers !

Neiro le regarda partir puis détourna la tête. Il n’avait rien fait… Il ferma les yeux en inspirant longuement. Il ferait mieux d’oublier tout ça. Le Serdaigle se leva et s’avança vers le muret, s’y asseyant cette fois ci, laissant ses jambes dans le vide. Il rangea le second joint dans la poche de sa cape, continuant à fumer l’autre.

C’en était affreux comment il se sentait terriblement seul. Avant il arrivait à gérer, mais là… peut être parce qu’il avait prit le risque de commencer à faire confiance à des gens et s’y était brulé… Il n’aurait jamais dû. C’était mieux pour lui de rester seul. Lui et les autres… Mais ça le pesait quand même… Ce qu’il aurait tout donné pour être en bonne santé, de ne pas avoir ces problèmes dans sa tête. Neiro leva sa main, pour la passer dans ses cheveux, y serrant ses doigts. Il était un problème… un problème que personne ne pouvait résoudre. Alors il fallait mieux abandonner… non ?



He wakes up haunted
With voices in his head
Nobody knows it but today
He won't go unnoticed
He can't forget, can't forgive
For what they said
He's never been so hurt but
Today the screaming is over

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ultime expression de la liberté Feat. Oliver L.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» L'Amérique Latine à l'image d'Haiti
» Expression

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unholy Confessions :: 
La Tour d'Astronomie
-
Sauter vers: