Unholy Confessions
Bien le bonjour, ou bonsoir chers sorciers.

Bienvenue sur Unholy Confessions. Ne partez pas si vite. Cela fait longtemps que tu vas de forum en forum à la recherche d'un bon RPG ? Et bien reste car si tu aimes le temps des Maraudeurs, tu es bien parmi nous. Nous ne pouvons pas te dire plus car avec les dangers qui rôdent et qui touchent Poudlard, il serait dangereux de parler avec des oreilles indiscrètes qui nous écoutent.

Nous demandons 10 lignes minimum et nous garantissons une bonne ambiance. Nous avons déjà 68987 messages de postés, ce qui montre l'activité non stop de nos membres sur notre forum. Vous hésitez encore ?

Allez faire un tour chez nos PV ^^

Rejoignez nous <3
Le Staff, Remus Lupin & Sirius Black {Admin's} & Dorian Karlson & Charlotte Kered Ann {Modo's}

Forum disponible déjà depuis 2 ans !!!


Entrez dans l'univers des Maraudeurs et découvrez y une autre facette de la vérité, celle que vous vous créez. Plus de 2 ans ! Bonne ambiance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le soleil nous abandonne tout le temps. Mais il revient lui... [Pv : Lily!]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan Sykes

avatar

▌Nombre de messages : 47
▌Date d'inscription : 12/12/2009


MessageSujet: Le soleil nous abandonne tout le temps. Mais il revient lui... [Pv : Lily!]   Sam 6 Nov - 17:21

    L'après-midi touche à sa fin, je viens de prendre un bon bain. Je suis déçu de ne pas avoir accès à la salle de bains des préfets, j'y ai mis les pieds une seule fois, mais on m'a surpris. Enfin, c'est Mimi Geignarde qui n'a pas été très discrète, moi j'aurais pu m'en aller me cacher quelque part, puisque je sais me faire très discret... M'enfin, un bain tout simple c'est aussi agréable non? Alors que je me contemple dans l'énorme miroir mural tandis que je me sèche, je réalise que l'un de mes yeux a encore changé de couleur... Depuis mon petit incident en cours de potions, mon oeil change de couleur. Ils m'ont dit que ça passerait bien vite, et ce n'est pas trop douloureux. Un peu peut-être, mais c'est tenable. Moi, ça ne me dérange pas vraiment, je m'y suis fait au petit picotement dans mon oeil droit. Et puis c'est assez amusant à voir, puisque mon oeil prend cette couleur foncée, presque noire, en laissant par moment une auréole de blanc autour de la pupille, ce qui me fait sourire, parce que ça donne un style assez particulier. Enfin, ça, ça n'importe pas vraiment. Une fois sèché, j'enfile un caleçon, puis des chaussettes et passe ma main dans mes cheveux pour enlever les quelques noeuds qui s'y sont glissés, puis je secoue la tête pour les mettre en place. Ils sont toujours un peu indisciplinés après la douche, mais je n'y prête pas vraiment attention. De toute manière je vais aller me coucher bientôt, à quoi bon se coiffer?

    Après cela, je me dirige vers mon dortoir, traversant les couloirs en caleçon, puis y trouve un jean de couleur foncée. Selon ma mère, celui là me fait un beau derrière. Je m'amuse beaucoup avec ma mère lorsqu'on est ensemble, on se taquine mutuellement, notre entente est formidable! Elle me manque d'ailleurs, ça fait un moment que je ne l'ai pas vue. Tant que j'y pense, j'ai une lettre à lui écrire d'ailleurs... Une fois le jean enfilé, je mets une chemise noire et m'assoeis sur mon lit, parchemin et plume en main. A l'aide d'un support, je commence à rédiger la lettre à ma mère. J'y écris ce qui se passe à Poudlard : ce que j'apprends en cours, comment je me débrouilles et aussi ce qui se passe dans ma vie de tous les jours, du côté affectif. Au bout de vingt bonnes minutes, j'achève le tout par une phrase lui disant qu'elle me manque et lui demandant de passer le bonjour à mon père. En P.S., je lui demande quand est-ce qu'on retourne en Australie voir grand-mère et grand-père, puis j'enfile des chaussures, plie mon parchemin et me mets en route pour la volière. Je ne mets pas bien longtemps à y arriver, et une fois à destination, j'attrappe mon hibou, lui attache la lettre à la patte, lui donne des friandises, puis le laisse s'envoler vers sa destination. Je le regarde partir au loin dans le ciel, rétrésissant jusqu'à être un petit point noir et finir par disparaître entièrement.

    Cela étant fait, je descend quatre à quatre les escaliers et me mets en direction de l'extérieur du château. J'ai envie de faire un petit tour dans le parc avant de retourner à la grande salle pour le repas du soir. Devant les portes de la dite salle, je croise Jesse, on reste parler un instant, puis il me dit qu'il va faire une ronde avant le repas. Je le regarde s'en aller, hausse les épaules puis me dirige vers la sortie. Une fois dehors, je m'étire, affiche un large sourire et me met en marche en direction du parc. J'aime beaucoup m'y rendre le soir, quand le soleil est sur le point de se coucher et qu'il y a une explosion de couleurs dans le ciel : du orange, du rose, du bleu, du violet etc.. C'est presque aussi beau qu'un magnifique arc-en-ciel dans un ciel bleu, dégagé, avec le soleil brillant de mille feux au dessus. J'aime la nature! Une fois arrivé dans le parc, je repère une connaissance : Lily Evans! Je l'aime bien elle, on ne s'est jamais vraiment parlé que tous les deux, mais elle a l'air cool. C'est grâce à Jesse que je l'ai connue... Je m'approche discrètement d'elle par derrière, en ne faisant aucun bruit. Une fois arrivée derrière elle, je pose mes mains sur ses yeux et dis d'une voix éveillée et joyeuse :

    - Devine qui c'eeest?!

    Je suis un idiot, mais j'assume entièrement. Elle pourrait avoir eu très peur... Ce qui est possible d'ailleurs, puisque je n'ai pas fait un seul bruit; cette fois il n'y avait pas de brindille dissimulée dans l'herbe qui a craqué lorsque j'ai posé le pied dessus. Enfin, peut-être qu'il y en avait, mais en tout cas je n'en ai pas vue. Et puis l'herbe a été fraîchement coupée, les brins ne sont pas bien longs, alors c'était improbable que quelque chose y soit caché.

    Après avoir laissé Lily deviner qui est l'imbécile qui lui a caché les yeux, je me mets à côté d'elle, un sourire aux lèvres. C'est beau tout ça... Si j'avais été seul, je me serais laissé tomber dans l'herbe, j'aurais regardé le ciel, puis j'aurais courru un peu partout aussi, ça fait tellement de bien... Puis finalement, j'aurais été condamné à refaire une deuxième douche en même pas trois heures d'intervalle.

    - Alors, toi aussi tu te promènes?

    Question stupide, je le vois non qu'elle est là? Je souris à mon ânerie, puis sens un léger coup de vent. Les yeux fermés, je renifle cette odeur que le vent transporte.

    - J'adore cette odeur...

    L'odeur de l'herbe fraîchement coupée, l'odeur des fleurs un peu plus loin, l'odeur des arbres mais surtout : l'odeur de la nature. J'adore ça! Je me laisse tomber sur le derrière, et m'appuie sur mes mains posées à quelques centi-mètres de mon dos. J'invite Lily à me suivre, le sol n'est pas encore humide, mais il le sera bientôt.



[Hrp : j'espères que ça te va, sinon j'peux modifier =)]
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Le soleil nous abandonne tout le temps. Mais il revient lui... [Pv : Lily!]   Mar 16 Nov - 1:14

HJ: moi ça m'allait très bien, à toi de voir maintenant

Ce dimanche après-midi fut plutôt calme pour la préfète. Elle l'avait passé dans la salle commune à lire. Il faisait relativement beau donc les élèves avaient profité des brins de soleil ou autres, elle ne savait pas. Quoi qu'il en soit, elle avait été tranquille avec pratiquement personne hormis Melody. Son amie était entré dans la salle en plein milieu d'une page qu'elle lisait. Elles s'étaient alors mises à discuter longuement. Il fallait dire que ça faisait longtemps qu'elles ne s'étaient pas vu. Et puis, quand on lançait Lily dans une discussion, elle pouvait se révéler très bavarde avec ses ami(e)s.

Enfin, il avait fallu couper cours a la discussion. Ainsi, son amie l'abandonnant, Lily décida d'aller prendre l'air un peu dehors. Elle n'y était pas allée depuis le début de la journée. Donc, débarrassée de ses affaires c'est les mains dans les poches qu'elle se mit à marcher dans le vaste parc de Poudlard. Il fallait avouer qu'il était grand, grand et magnifique. Lily adorait y être et passer du temps. Prendre l'air et marcher, ça faisait du bien. Elle lâcha un grand soupire alors qu'elle se dirigeait vers le lac. Cette grande étendue d'eau, c'était son coin préféré.

Elle resta un moment sur place sans bouger les yeux sur l'eau. Elle était partie dans ses pensées, des pensées qui allait à tout et n'importe quoi. Ça passait par sa famille, Morgane, Mary, Sirius et Remus, cette histoire de sort de James, l'école et les cours... C'est qu'il y en avait des choses dans sa tête et ça trottait. Cette année n'était pas toute calme, elle était sans aucun doute un peu trop mouvementé à son gout. Elle se mit finalement à faire demi-tour, pour repartir au grès de ses pas dans le lac. C'est alors que tout à coup, elle sentit des mains sur ses yeux et Lily sursauta s'arrêtant de marcher.

Deviner qui c'est.... Elle avait l'impression de retomber en enfance et un sourire naquit sur son visage. Deviner... Déjà vu la voix, ça ne pouvait être qu'un garçon. Bon, elle pouvait éliminer Remus, elle reconnaitrait sa voix sans problème. Jesse... Non, ça lui semblait pas non plus être sa voix. elle l'aurait connus. Alors qui? Non, elle voyait que lui pour faire une telle chose!


Jesse.... fit elle alors qu'elle prit les mains de la personne pour les enlever de ses yeux et pivoter pour voir la vérité. Ah non.... Enfin, poufssouflle et septième année, je n'en suis pas loin se rattrapât elle dans un sourire. Puis elle ajoutât, sur le ton de la confidence et du secret Ça reste entre nous hein que je l'ai confondus avec toi...

Elle lui fit un sourire en coin. C'est qu'elle était devenus si proche de Jesse depuis le début de l'année qu'il pourrait se vexer de savoir qu'elle l'avait confondus avec son ami. Ethan... Elle le connaissait par vraiment. C'était par Jesse justement qu'elle l'avait rencontré. Elle les croisait tous les deux dans les couloirs et échangeait quelques mots avec lui. Mais au fond, elle ne connaissait que peu de choses de lui, très peu! Lily remit les mains dans ses poches alors qu'elle le fixait.

Et oui... Le soleil est enfin revenus fit elle dans un sourire alors qu'elle haussait les épaules

Elle regarda autours d'elle. Ils étaient loin d'être les seules à avoir eu cette idée. Une petite balade avant le diner, se détendre un peu, ça ne pouvait que faire du bien. Et un peu de calme avant le brouhaha de la grande salle. Parce que diner comme ça tous ensemble, c'est bien sympa mais il y en a en avait du boucan! Lily fut coupé dans ses pensées de diner par Ethan qui parlait d'odeur. Automatiquement, Lily mit le ez en l'air et sentit. Elle ferma les yeux tandis qu'elle sentit à nouveau. Oh oui, c'était agréable comme odeur, très agréable! Elle voulut reposer son regard sur Ethan mais elle le trouva pas. C'est alors qu'elle le vit assit par terre à tapoter le sol. Lily recula de quelques pas et s'assit auprès de lui. Elle remonta les genoux contre elle tandis qu'elle les entoura de ses bras.


Hum, je préfère quand même l'odeur de terre humide après la pluie.... Tu aimes le parc?

C'est vrai qu'elle l'avait souvent croisé en compagnie de Jesse mais c'était plus dans les couloirs entre deux cours ou alors lors des repas...
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Sykes

avatar

▌Nombre de messages : 47
▌Date d'inscription : 12/12/2009


MessageSujet: Re: Le soleil nous abandonne tout le temps. Mais il revient lui... [Pv : Lily!]   Sam 20 Nov - 23:08

Je sais que c'est stupide de lui avoir caché les yeux comme ça, c'est terriblement bête, mais ça peut créér des liens et c'est plus original qu'un stupide "Salut Lily" que j'aurais très bien pû lancer. Non, moi je préfère la façon dont je m'y prends, je préfères largement ça! Comme ça au moins, ça montre ma bonne humeur, ma joie, mon envie de parler, de m'ouvrir et de sociabiliser. C'est beaucoup plus motivant de se faire embêter avant une discussions. Je crois que si j'étais resté dans les formalités, j'aurais bien vite ennuyé Lily, et on n'aurait rien eu pour lancer la conversation. Ce qui aurait été quelque peu stupide, il faut l'avouer. Et puis je l'aime bien moi, même si je ne la connais pas vraiment. J'ai bien envie là aujourd'hui, ce soir, de discuter un peu avec elle pour la connaître un peu mieux que de vue...

Jesse.... Ah non.... Enfin, poufssouflle et septième année, je n'en suis pas loin. Ça reste entre nous hein que je l'ai confondus avec toi...

Quand elle a dit le prénom de Jesse, un sourire est apparu sur mes lèvres, elle s'est trompée! J'ai un air enfantin qui se réflète sur mon visage, je n'ai pas envie ce soir d'être le sérieux soucieux de ses problèmes, de sa vie, de son avenir. Ce soir, je suis le calme, le romantique, le joyeux! C'est toujours mieux que d'être déprimé et d'avoir envie de se pendre non? En tout cas, pour moi ça l'est! J'aime être dans l'état d'esprit présent. J'adore être comme ça, je m'en fiche de tout ce qui se passe autour de moi, tout est beau, tout est rose. Ce n'est pas tout le temps comme ça, et la plupart du temps il y a quelque chose qui me rammène durement à la réalité.. Boarf, je n'ai juste à attendre de voir hein, après tout, on apprend avec le temps!

- Oh ne t'inquiètes pas, Jesse ne saura pas, tu peux compter sur moi!

J'accompagne ma phrase d'un clin d'oeil qui se veut joueur et non séducteur. Et bien sûr, comme toujours, je parle avec mon merveilleux accent australien qui me va si bien. Quand je parle j'ai envie de rire, parce que ça ne sonne vraiment pas comme les autres, j'ai cet accent énorme qui me fait sourire. En revenant à l'erreur de Lily, bien sûr qu'elle peut me faire confiance, je ne vais pas lui dire qu'elle m'a confondu avec lui, après tout il aurait été capable de lui faire exactement la même chose que je lui ai faite, et elle ne doit pas connaître beaucoup de garçons qui lui cacheraient les yeux pour faire deviner. Et il est certain qu'elle n'a pas décelé mon accent immédiatement, puisque j'arrive parfois à le faire disparaître dans quelques phrases, et on ne le remarque pas toujours tout de suite. C'est seulement sur certains mots que la différence est flagrante.

Et oui... Le soleil est enfin revenus

Autour de nous, d'autres se promènent. Lily s'est assise à côté de moi. Ses mots me font sourire. C'est vrai, le soleil est revenu. Mais le soleil ne part jamais pour toujours, et quelque part il est toujours présent. Et ça, on ne peut pas le dire de tout le monde. Le soleil il est génial, et il est fidèle. Je ne peux plus les compter sur les doigts ceux qui sont partis sans revenir... En ce qui est des humains, à partir du moment où ils partent, où ils s'élèvent dans le ciel, c'est foutu. On ne les revoit plus jamais. Enfin, peut-être qu'après notre départ à nous on peut les revoir, mais rien n'est certain... Personne n'est revenu pour nous le dire. Moi des fois, je suis curieux de savoir ce qui en est, mais je ne risque pas de le savoir sans... Enfin, chassons cette idée de notre tête.

- Le soleil a beau nous abandonner souvent, il finit toujours par revenir...

Tous les soirs, le soleil se couche pour laisser la place à son amie la lune. Et quand il ne fait pas beau, le soleil nous abandonne aussi. Enfin, il est présent mais cacher par les nuages gris, voire noirs. Le soleil, il finit toujours par percer, par être de nouveau visible. C'est un vrai warrior, il est toujours à la même place, il est immobile et nous rend service à tous. Il nous réchauffe, il fait briller nos yeux, il nous rend heureux. Il faut avouer que bien souvent c'est plus joyeux d'avoir une journée ensoleillée qu'une journée pluvieuse... La pluie, ça rend triste.

Hum, je préfère quand même l'odeur de terre humide après la pluie.... Tu aimes le parc?

C'est vrai que cette odeur là aussi elle est assez plaisante... Rah, elle me pose la question qui tue. Elle me demande si j'aime le parc... Stupide question, j'adore cet endroit, j'aime passer du temps ici, me promener, quel que soit le temps qu'il fait.

- Ah, j'adooooooore le parc!

Je me laisse tomber dans l'herbe qui commence à se faire froide... Mais ça ne me pose aucun problème, j'aime bien ça, cette fraîcheur dans mon dos. Enfin, c'est plutôt le sol qui est froid. J'ai un grand sourire sur les lèvres et me redresse en disant :

- Et dans les odeurs que j'adore, il y a celle de l'herbe fraîchement coupée...

Je ferme alors les yeux et hume l'air, mon sourire toujours collé aux lèvres.

- J'adore l'odeur de l'air quand les premières gouttes tombent du ciel après des journées entières de beau temps...

Je me tais alors, préférant arrêter de tout déballer comme ça. Je me contente de regarder Lily, avec toujours mon éternel sourire collé aux lèvres. Je souris beaucoup apparemment, un jour on m'a dit que je pourrais sourire peu importe ce qui m'arrivait. Ce n'est pas tout à fait vrai, mais ça n'est pas tout à fait faux. Pour moi, sourire quand on est dans la merde c'est important, pour ne pas sombrer... Il faut garder la tête haute, mais on ne peut pas non plus sourire à n'importe quelle occasion, il ne faut pas pousser mémé dans les orties!
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Le soleil nous abandonne tout le temps. Mais il revient lui... [Pv : Lily!]   Jeu 2 Déc - 0:12

Pour connaitre Jesse depuis le début d'année et le fréquenter depuis longtemps, Lily aurait surement dû à sa voix reconnaitre que ce n'était pas lui. Mais elle avait procéder autrement en éliminant les garçons capable de faire ça. Et à part Jesse, elle ne voyait pas d'autres personne. Du moins, elle n'aurait jamais imaginé Ethan faire une chose pareille. Ils se connaissaient si peu, ils avait juste parlé deux trois fois en compagnie du préfet en chef. Or, c'était plus un jeu que l'on faisait pour quelqu'un qu'on connaissait. M'enfin, elle n'avait aucune antipathie pour lui et cela ne la gênait pas.

Elle s'était trompée et c'était ainsi. Elle n'aurait jamais pensé à lui donc elle n'aurait jamais trouvé la bonne réponse. Lily fit un air angélique alors qu'il souriait, surement content de s'être trompé. Le sourire de la préfète s'agrandit alors que le poufsouffle acceptait de ne rien dire et qu'il ponctuait la phrase d'un clin d'oeuil. Elle fit un signe de tête très strict l'air de conclure l'accord.

Elle le connaissait très peu, elle lui avait vaguement parlé en présence de Jesse mais elle avait toujours entendus un accent étrange dans cet voix. Elle ne savait pas le reconnaitre, elle ne serait dire d'où il le tenait mais curieuse, elle aurait bien aimé savoir. Alors qu'elle allait poser la question, Ethan enchaina sur l'odeur et sur la joie du parc de poudlard en s'installant. Ici, c'était un lieux qu'elle adorait et ce fut avec plaisir qu'elle s'assit sur l'herbe auprès de lui.


- Le soleil a beau nous abandonner souvent, il finit toujours par revenir...

Lily eut un sourire et le fixa un instant avant de reposer son regard sur l'un des multiples arbres du parc. Oui, le soleil abandonnait parfois le ciel mais il revenait. Il était fidèle lui, il ne disparaissait jamais longtemps.

Oui... C'est pas pour au rien qu'on dit après la pluie, le beau temps répliquât-elle en rigolant.

Après tout, ce proverbe illustrait parfaitement ce qu'il disait. Le soleil revient toujours. C'est un fidèle ami qui illumine parfaitement les journées, au propre comme au figuré! On ne peut qu'être joyeux le matin au réveil quand on voit le soleil traversait les rideaux pour éclairer la pièce! Ca, ça met de bonne humeur pour la journée alors que quand il pleut, tout de suite, on est bien moins motivé pour se lever!

C'était une discussion assez étrange tout de même au fond. Il discutait de la pluie et du beau temps mais un petit peu plus intelligemment, plus philosophiquement. Ça détournait sur les odeurs et les joies de la nature. Sur ce coup, Ethan était bien plus passionné qu'elle. Elle ne l'arrêtait même plus alors qu'il était partit sur tout ce qu'elle aimait. A ce rythme là, on pourrait presque dire tout... Lily posa son regard émeraude sur le jaune et noir, un sourire amusé collé sur les lèvres


Ah oui, tu en aimes beaucoup... T'es un fou de la nature conclu-t-elle gentiment.

Il aimait le parc, il aimait les odeurs, il aimait donc la nature... Tout ça après tout se rejoins. Mais c'est vrai que c'était bien. La nature était toujours pleine de vie, c'était détendant et agréable de la regarder et marcher. Ça faisait toujours du bien, pour cela, c'était son lieu préféré. Elle préférait particulièrement les grandes étendues d'eau car ça lui rappelait son enfance et que cette surface plane qui ne bouge pas, c'était impressionnant et relaxant. Mais rien qu'une foret, qu'est ce que ça faisait du bien. On ne pouvait pas rester morose au milieu de la nature!

Revenir en haut Aller en bas
Ethan Sykes

avatar

▌Nombre de messages : 47
▌Date d'inscription : 12/12/2009


MessageSujet: Re: Le soleil nous abandonne tout le temps. Mais il revient lui... [Pv : Lily!]   Dim 12 Déc - 19:26

Le parc est un endroit merveilleux, et quand il fait bon comme maintenant, j'adore m'y rendre pour réfléchir ou encore pour simplement profiter de la vue qui s'offre à moi. Tout ce qui nous entoure ne changera pas si on en prend soin. La nature est belle, et reposante. Bizarrement, je retrouve toujours ma paix intérieure devant un tel paysage. C'est un phénomène inexplicable.
Peut-être que ça vient de ma nature très calme. Et puis, lorsque je commence à être légèrement nerveux, il me suffit d'une légère brise emplissant mon nez des différentes odeurs très variées de la nature pour me calmer de nouveau. Je ne suis pas un garçon très compliqué, et il m'en faut vraiment très peu pour être heureux : un peu d'eau fraîche et de verdure que nous procure la nature, tout ça c'est vraiment magnifique.
Hormi la nature et ses odeurs, j'aime aussi danser et chanter aussi. J'adore la musique, c'est quelque chose de très reposant ça aussi. J'aimerais vraiment apprendre à jouer d'un instrument, mais le seul à Poudlard que j'apprécie assez et que j'admire énormément; et bien il est quelque peu mystérieux et discret, je ne pense pas que ça lui plairait. Enfin, j'en suis sûr même, il fuit toujours la présence et est très renfermé. Pourtant il a énormément de talent... Mais il est vrai que les artistes s'expriment par leur art, c'est sûrement pour ça que Clarence ne m'a jamais parlé de lui...

Oui... C'est pas pour au rien qu'on dit après la pluie, le beau temps.

Une sacrée routine ça aussi. Bon d'accord, dans certains endroit il pleut plus qu'il ne fait beau, mais on a au moins cette certitude qu'un jour il fera de nouveau beau, et ça c'est à cause de cette histoire de saisons. Moi ce que j'aime, c'est aller à la recherche du soleil en hiver. Je n'aime pas beaucoup le froid, bien que j'adore les paysages enneigés, je déteste porter un bonnet, une écharpe, un gros manteau et des gants. Je préfère le soleil, et me balader torse nu au soleil. C'est peut-être pour ça aussi que j'aime bien retourner en Australie quand on est en hiver ici...

Ah oui, tu en aimes beaucoup... T'es un fou de la nature.

Il est vrai que je suis fou de la nature, et si je n'avais pas été un sorcier, je crois que j'aurais fait des études moldues pour être paysagiste, ou en tout cas travailler pour la nature ou encore les animaux, puisque j'adore les animaux aussi... Quand j'étais petit, mes parents m'ont souvent ammené au Zoo, et ils m'avaient acheté un chien aussi. Il ressemblait à un loup, il était magnifique... Sauf qu'un matin, alors que je me réveillais, j'ai constaté qu'il n'était plus là, et la télé ainsi que les autres objets de valeur de ma maison avaient disparus aussi... On m'avait pillé ma maison et on m'avait enlevé mon chien. Je ne l'ai jamais revu mon Wolfgang aux yeux bleus. Enfin, je n'ai pas eu d'autre chien, puisque mes parents n'en voulaient plus. Je crois que c'est mieux, surtout maintenant, puisque je suis toujours à Poudlard. Lorsque j'aurais fini mes études et que j'aurais ma maison et mon boulot, je prendrais des animaux de compagnie. Selon moi, de toute manière, les animaux sont plus fidèles que les humains. Ma mère, elle me disait souvent que j'étais un petit chiot, son petit chiot. Je sais que c'est pitoyable comme comparaison, mais j'adorais ça.

Je rêve ou tu viens d'oser dire que je suis fou..?

J'arque un sourcil et la regarde d'un air interrogateur en prenant un air insulté. Je me moque d'elle, ce serait méchant si mes intentions étaient mauvaises, mais j'ai juste envie de l'embêter gentiment. En même temps, elle me l'a dit que je suis un fou. Bon, faison abstraction du "de la nature" qu'elle a ajouté à la fin de la phrase, comme ça je passe moins pour un crétin.
Je la regarde, un sourire en coin sur mon visage et lui dis :

Si tu avais été vile de nature je t'aurais punie à coups de chatouilles! Mais je suis moi-même trop aimable pour ça!

Je lève les yeux vers le ciel et prend un air faussement hautain. Raine m'avait dit que j'avais une tête assez comique quand je prenais cet air ridicule. En même temps, je ne suis pas un professionnel de l'air hautain, mais on fait avec. De toute manière, quoi que je fasse comme expression, on me regarde toujours en pouffant de rire. Pourtant je ne fais rien de spécial après tout...

Tout ce paysage qui m'entoure me fait toujours penser à mon chez moi, de l'autre côté du globe...

De l'autre côté du globe, dans un continent très éloigné, il y a mon pays : l'Australie. C'est mon chez moi... C'est de là que je tiens mon charmant accent, ainsi que mon joli bronzage. Bien qu'il fasse moins beau ici, j'ai conservé une partie de mon bronzage... Je pense bien que dans quelques années je serais plus pâle à force d'être ici!
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Le soleil nous abandonne tout le temps. Mais il revient lui... [Pv : Lily!]   Dim 19 Déc - 22:08

Lily connaissait à peine de choses sur ce poufsouffle mais elle l’aimait bien. Elle le trouvait fort sympathique et il était facile de discuter en sa compagnie. Il fallait dire que le sujet de la nature était un très bon sujet. Lily aimait beaucoup ça et lui même semblait l’adorer. D’ailleurs, elle osa dire qu’il était un fou de la nature. Une reflection qu’il aimait pas trop vu son visage et son sourcil arqué. Elle fit alors un petit sourire en coin. Non mais non, elle disait pas qu’il était fou, elle disait qu’il était fou de la nature. Et cette précision était fort importante car ça ne voulait pas dire la même chose. Etre fou de quelque chose est une bonne folie, c’est juste une façon de dire qu’il adore la nature. Et vu comment il en parle, ça ne peut être que le cas !

Non non, tu as oublié une partie de la phrase là… se défendit-elle aussitôt.

Il fallait l’avouer, Lily ne pensait pas une seconde qu’il était en train de se jouer d’elle. Elle le connaissait si peu qu’elle n’était pas capable de remarqué qu’il jouait la comédie. Ainsi, elle tombait littéralement dans le panneau. Elle ne voulait pas l’offenser et jamais elle n’aurait osé lui dire du mal ainsi. Lui dire qu’il était fou ? Y avait il des raisons ? Ok, plutôt extravertis, pas timides mais fou… non, loin de là ! Quoi que… Réflexion faite… Vouloir lui faire des chatouilles ? Alors oui, il était fou. Faire des chatouilles à Lily Evans, non mais il ne fallait pas aller dans la tête. Lily craignait horriblement les chatouilles et autant dire que si on osait lui en faire, elle ne se contrôlait plus et donnait des coups sans gêne. Ainsi, c’est plutôt au risque et périls de la personne. Si celle-ci voulait finir cabossé ou avec des bleus, c’était son problème.

Qui te dit que je crains les chatouilles ? demandât elle avec aplomb

Lily ne doutait pas un instant que si Mary était là, elle aurait éclaté de rire en l’entendant dire cela. Mais Mary n’était pas là, elle était seule avec lui qui n’avait sûrement aucune idée de ce qu’il disait. Comment pourrait il savoir ? Il ne lui avait jamais fait de chatouilles, il n’aurait pas pu voir quelqu’un qui lui en fait. Jesse… Non, ça aurait été stupide q’il aille lui dire ça. Pour quelle raison le préfet en chef lui aurait dévoilé cela ? Non, même pas la peine de penser à cela un instant !


Oh, trop aimable de votre part…
ajoutât elle alors avec grimace et hypocrisie jouées.

Trop aimable pour lui faire des chatouilles… Ce qu’il ne fallait pas entendre ! Elle ne savait pas pourquoi mais elle avait l’impression que s’il le fallait, il n’hésiterait pas un instant mais qu’il essaye tient. Lily était maintenant sur ses gardes et elle n’était pas prête de la baisser. Mais ses paroles ensuite furent intéressante. Ainsi, cette nature lui rappelait son pays. Ok, ben elle qui n’était jamais sortit de l’Angleterre ah si rectification, elle qui n’était jamais sortis de l’Angleterre sauf pour aller à Paris, elle ne serait dire ou trouver la même nature. Sûrement sur le même continent… Mais une chose était sure, il avait un accent et il venait pas du continent britannique. Sinon, pourquoi préciserait il de l’autre côté du globe ? Et oui et oui, il faut bien écouter les indices ! Elle ne serait pas plus dire l’accent d’où par contre, elle était nulle pour les reconnaître. Pour elle, c’était tous les mêmes mais ça, elle n’ira pas le dire. Qui sait, ça risquerait d’en blesser un…


Et il est d’où ton pays ?
Revenir en haut Aller en bas
Ethan Sykes

avatar

▌Nombre de messages : 47
▌Date d'inscription : 12/12/2009


MessageSujet: Re: Le soleil nous abandonne tout le temps. Mais il revient lui... [Pv : Lily!]   Jeu 30 Déc - 15:03

C'est amusant de voir les gens tentant de défendre leurs propos alors que je ne l'ai pas mal pris du tout... ça donne quelque chose de plus amusant tiens. Moi ça m'a toujours fait rire de prendre un air faussement indigné ou encore vexé. Bien sûr qu'elle n'a pas dit que j'étais fou, il faudrait être fou pour dire que je suis fou, et encore tout fou sait que je suis fou donc ne cherche pas à dire que je suis fou pour ne pas être pris pour un fou. C'est logique, tout est dans la question : suis-je fou? Bien sûr, mais qui ne l'est pas? Apparemment nous sommes tous des imbéciles. Seulement certains le savent, d'autres ne le savent pas. Et c'est là que se situe toute la différence. Moi si je suis fou, c'est pour certaines raisons qui sont explicables, quelques coups sur la tête, énormément de neurones de perdus et ces facteurs font de moi la personne que je suis actuellement. Sauf que ça ne me dérange en rien, au contraire ça m'amuserait presque.
Enfin quand j'ai mentionné les chatouilles, il m'a semblé voir sur son visage une sorte d'appréhension... Et rien que ce qu'elle me dit à propos des chatouilles me fait penser qu'elle ne doit pas les apprécier plus que ça tiens. Ce qui pourrait être drôle, ça serait de lui en faire, rien que pour vérifier mon hypothèse. Mais je suis trop gentille, je sais que les trois quarts des gens ne supportent pas les chatouilles, donc ça ne sert à rien de s'entêter à embêter le monde. Surtout qu'aujourd'hui je suis d'humeur gentille, et j'ai décidé de n'embêter personne... Si ça c'est pas magnifique, je ne sais plus trop quoi faire d'autre pour être l'homme parfait. Enfin, vous me direz, je n'ai pas tant que ça à faire hein... Arhem, bien sûr il faut voir l'humour à deux balles là dedans, sinon ce n'est plus drôle...

Et il est d’où ton pays ?

Mon pays... MON PAYS! Aaaah je suis trop heureux, trop fier, trop content de moi là. Et pourquoi? Parce qu'elle l'a vraiment dit, mon pays. Elle a mis le déterminant possessif montrant que c'est le mien. Oui, il m'appartient, je l'aime, my soulmate! En fait, je crois que si je n'y retournais plus jamais je serais triste.. Et si un jour il venait à tomber sous l'eau..? Et si un jour il disparaissait subitement? Bon d'accord, je suis en train d'être stupide là, mais je n'aimerais franchement pas que ça arrive. Lui et moi, nous sommes inséparables. Un peu comme les meilleurs amis du monde mais un peu différemment aussi. Disons que je me sens mieux là-bas qu'ici, même si je connais plus de monde ici que là-bas. C'est tout de même en Australie que je suis né, c'est dans ce pays que j'ai vu la lumière, ce pays c'est le mien.

Mon pays, il est un peu isolé... Mais il est beau, et il y fait chaud... Je viens d'Australie!

C'est vrai qu'en fait l'Australie c'est une île, et il y fait super beau en été. Enfin, quand c'est l'été là bas quoi, c'est un peu inversé, puisque la terre est ronde et inclinée, quand elle tourne autour du soleil en un an les pôles s'inversent donc tout est à l'envers, CQFD.

Tu dois déjà être en train de penser aux kangourous et au koalas...

C'est bizarre, puisque dès qu'on parle de l'Australie tout le monde pense aux kangourous et aux koalas! En même temps, à part dans les zoo on n'en trouve pas beaucoup dans le coin. C'est surtout en Australie, ils aiment notre climat, et puis d'un côté, ils ne peuvent pas vraiment migrer, puisque ces animaux ne savent pas piloter d'avion ou encore de bateau. Donc ils sont condamnés à rester sur leur île, bien que cette condamnation ne m'ait pas l'air si horrible que ça après tout... Moi ça ne me dérangerait pas, et puis ici aussi, en angleterre, on est sur une île.. Plus petite certes, mais moins charmante aussi.

Tu y es déjà allée?

Je me demande si elle a eu le privilège elle, de visiter ce magnifique pays situé de l'autre côté du globe. J'espère pour elle, parce que sinon, elle ne sait pas ce qu'elle loupe! J'ai hâte d'y retourner personnellement, ça fait trop longtemps. Et je sais que de toute manière ma mère sera d'accord d'y retourner, elle adore y aller aussi! Mon père aussi, même s'il a plus de mal à accepter qu'on parte comme ça, puisqu'au retour on n'est jamais très joyeux, on se retrouve à être tristes de repartir, et pendant facilement une semaine on regrette d'être partis... Plus tard, j'irais vivre en Australie.
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Le soleil nous abandonne tout le temps. Mais il revient lui... [Pv : Lily!]   Mer 12 Jan - 20:23

Lily fut rassurée aussitôt de le voir changer de sujet et oublier cette histoire de chatouilles. Elle n'aimait pas ça et elle n'avait pas la moindre envie d'en subir! Ah non, après, comme elle ne peut se controler, elle allait rouler dans l'herbe et toute se tacher. Et elle n'avait pas la moindre envie de faire de la lessive ce soir à cause de ça. Ainsi, le sujet écarté, ce fut une excellente chose et elle se garda bien de lui rappeler.

Oh oui, parler de ses origines c'était bien mieux. Déjà, vu comment il rayonnait, ça se voyait qu'il aimait ce sujet. Il était souriant, les yeux petillants, heureux quoi! Et elle, ça l'intéressait d'en savoir plus sur lui et de connaitre ses origines justement. Il est assez rare tout de même à Poudlard de rencontrer des élèves venant ailleurs que la grande-bretagne. Tout le monde vis dans le pays et généralement tout le monde vient de là. Il y avait bien sur des exceptions ce qui faisait la diversité du château tel que Sarah, Mélody ou Ethan justement.

M'enfin bref, donc Ethan et ses origines. Lily allait avoir une réponse et ainsi, elle ne se demandera plus d'où vient cet accent étrange qu'il a dans la voix. car pour en avoir un, il en avaitun, on ne pouvait pas le louper dans son anglais. Mais elle n'avais jamais voyagé hors de l'Angleterre, sauf Paris en février alors elle était bien nulle pour reconnaitre les accents. Et l'Australie! Ok, jamais elle n'aurait été cherché aussi loin. En fixant le ciel face à elle, mentalement elle se situait le pays dans sa tête. Oui, le petit continent là-bas dans le coin... Pour être isolé, c'était isolé! Et bien loin de l'Angleterre! Elle le regarda surpris alors qu'il ventait la chaleur et le beau temps... Hannn, ça devait être si bien s'il fait beau tout le temps. Elle aimait pas la pluie, c'était déprimant et ça empêchait de sortir. Enfin, non, ça l'empêchait jamais de sortir mais c'était désagréable de marcher dans la boue! Et faire chaud... Ne pas avoir froid... ah, elle était si pressée que les beaux jours reviennent et qu'enfin elle puisse se balader sans cape sur les épaules et s'assoir pendant des heures au pied d'un arbre pour lire. Oh oui, qu'est ce qu'elle pouvait aimer l'été!

Alors qu'elle rêvait de chaleur et de soleil, il lui parlait de Kangouroux. Lily vit sa petit bulle éclater dans sa tête alors qu'elle arqua un sourcil en le regardant. Qu'est ce qu'il lui parlait de Kangouroux et de Koala? Ok, elle avait souvent entendus parler des Kangouroux en effet en lien avec ce pays tout comme les crocodiles du nil mais les Koala... Non, ce n'était pas la première chose à laquelle elle pensait même si en réfléchissant bien, ils viennent de là en effet.


J'imaginais plutôt le soleil et la chaleur.... avouât elle dans un sourire amusé Mais oui, maintenant, je les vois bien aussi les Koala et Kangouroux au milieu!

Elle rigola un instant et se pencha en arrière sur les mains. elle pencha alors la tête en arrière, laissant pendre ses cheveux tandis qu'elle se mit à fixer le ciel rêveuse. Ca devait être beau comme pays.

En fait, tous les autres pays devaient être beau ici. Tient, en y réfléchissant sur le coup, elle n'avait jamais réellement lit de livres expliquant les pays et montrant leur vie quotidienne. Elle lissait plutôt des choses sur le monde de la magie, l'histoire d'Angleterre et de la grande Bretagne et des romans mais ça jamais. Hum, voila une lacune qu'elle devait absolument réparer!

C'est sur le coup qu'il lui demanda si elle y était déjà allé. Toujours penchée en arrière, Lily tourna la tête et son regard émeraude vers lui. Alors d'un signe de tête, elle fit non. Ce n'est pas l'envie qui l'en manquait, si ça ne tenait qu'à elle, elle passerait son temps à voyager et découvrir pleins de choses mais ce n'était pas possible. Dans la vie, on ne fait pas toujours ce que l'on veut, c'est ainsi. Mais cela permet justement de rêver, d'imaginer et de se dire qu'on verra plus tard.


Jamais... En fait, je n'ai jamais quitté l'Angleterre, sauf en février où je suis allée trois jours à Paris fêter l'anniversaire d'un ami. C'est comment là-bas? demandât elle sincèrement curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le soleil nous abandonne tout le temps. Mais il revient lui... [Pv : Lily!]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le soleil nous abandonne tout le temps. Mais il revient lui... [Pv : Lily!]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Un génie sommeille en moi. Malheureusement, il dort tout le temps"
» j'ai tout mon temps
» Vouloir oublier quelqu'un, c'est y penser tout le temps + Alice.
» ? J'ai fais des choses que je regrette suffisamment, suffisamment pour y penser tout le temps.?
» Travis ? Un génie sommeille en moi... Malheureusement, il dort tout le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unholy Confessions :: Le Parc-
Sauter vers: