Unholy Confessions
Bien le bonjour, ou bonsoir chers sorciers.

Bienvenue sur Unholy Confessions. Ne partez pas si vite. Cela fait longtemps que tu vas de forum en forum à la recherche d'un bon RPG ? Et bien reste car si tu aimes le temps des Maraudeurs, tu es bien parmi nous. Nous ne pouvons pas te dire plus car avec les dangers qui rôdent et qui touchent Poudlard, il serait dangereux de parler avec des oreilles indiscrètes qui nous écoutent.

Nous demandons 10 lignes minimum et nous garantissons une bonne ambiance. Nous avons déjà 68987 messages de postés, ce qui montre l'activité non stop de nos membres sur notre forum. Vous hésitez encore ?

Allez faire un tour chez nos PV ^^

Rejoignez nous <3
Le Staff, Remus Lupin & Sirius Black {Admin's} & Dorian Karlson & Charlotte Kered Ann {Modo's}

Forum disponible déjà depuis 2 ans !!!


Entrez dans l'univers des Maraudeurs et découvrez y une autre facette de la vérité, celle que vous vous créez. Plus de 2 ans ! Bonne ambiance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]

Aller en bas 
AuteurMessage
James Potter
Envoûté par une préfète au regard d'emeraude
avatar

Féminin
Balance ▌Nombre de messages : 1622
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 27/08/2008

▌Âge et année : 6ème année; 17 ans!
▌Baguette magique : bois d'Acajou ; 27.5cm ; nerf de coeur de Dent de vipère du Pérou
▌Sort favori : Cracbadaboum^^

▌Humeur : inquiet

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Mar 30 Nov - 1:23

Tic tac tic tac...cela faisait bien 3 ou 4 heures que James était dans son lit, mais rien à faire, le sommeil ne venait pas. La journée avait été trop riche en émotions, et peut-être que justement ça aurait du le fatiguer, mais non. Peter ronflait à côté, comme d'habitude, dans un sommeil insouciant et réparateur. Bien sur, ce n'était pas ses parents qui s'étaient fait attaquer par Voldemort. Voldemort...ce nom et la personne à laquelle il se rapportait fit frissonner James qui se blottit un peu plus dans ses couvertures. Son père avait une blessure grave au bras...Le mage noir avait brûlé sa chair à vif pour y graver son emprunte...et sa mère avait reçu un Doloris. Elle avait beau ne rien lui dire directement, James le voyait bien. Elle lui avait tout de suite rappelée Lily avec ses propres bandages après...non, il ne voulait plus penser à ça. Mais comment ne pas y penser? Ses parents...ils avaient aussi vécu l'enfer là-bas, chez eux à Godric's Hollow. c'était l'anniversaire du village, oh James le savait, mais il n'aurait jamais pensé... Voldemort s'en était pris à ses parents, ce qu'il leur avait fait...non! Il voulait le tuer, c'en était trop. D'abord Lily et lui, maintenant ses parents...ça serait qui la prochaine fois?! Sirius avait aussi eu son compte de blessures dernièrement...James avait l'impression que tout s'écroulait autour de lui. Ca le mettait en colère.

Sentant qu'il serait incapable de dormir, il se leva discrètement de son lit, attrapa ses lunettes sur sa table de nuit, enfila un pantalon, un tee-shirt, prit ses chaussures et sortît sur la pointe des pieds de sa chambre. Il prit sa baguette au cas où, parce que sans elle il se sentait nu. Il décidait d'aller à la Tour d'Astronomie, il paraissait que cet endroit relaxait! Lily et Remus y allaient souvent. Il espérait que ce lieu l'apaise lui aussi...

Sortant de la salle commune, il n'eut pas long à faire pour arriver aux escaliers menant à la Salle d'Astronomie. Une fois à l'intérieur, il tenta de s'asseoir et de chercher "la paix intérieure" tel un moine bouddhiste. Mais décidément, quel que soit l'endroit, il n'arrivait pas à se calmer et à penser à autre chose. Il revoyait sans cesse sa mère dans son lit d'hôpital, essayant de le rassurer, en vain. Elle était faible, ses gestes étaient lents et son visage fatigué. Même si elle tentait de le cacher, James pouvait lire sur son visage les douleurs qui par moments la lançaient. Sur le lit à côté, son père était inconscient, et semblait souffrir dans son sommeil.

James ne pouvait s'empêcher d'imaginer la scène, là-bas, avec le mage noir...à cette visualisation se superposait son propre cauchemar avec Lily, lorsqu'il lui avait lancé, à elle aussi, un Doloris...son cri qui se superposait sur celui que sa mère avait du pousser, tandis que son père s'évanouissait de douleur, le bras en sang... Fou de rage, James se releva d'un coup en envoyant balader la chaise la plus proche. Il renversa une table, puis une autre, donnant des grands coups de pieds dans n'importe quel objet se trouvant sur son chemin, illustrés par des cris de rage et de désespoir. Il finit par cogner dans le mur jusqu'à saigner des jointures du poing droit, il avait l'impression que rien ne dissiperait sa fureur. Il voulait TUER Voldemort, venger ses parents! Un être comme lui ne méritait pas de vivre...

A mesure qu'il tapait des larmes coulaient le long de ses joues, des gouttes s'accrochant aux verres de ses lunettes, brouillant encore plus sa vue. Il sentît un crac alors qu'il donnait un coup de poing dans le mur et la douleur le fît arrêter. Il recula de deux pas et trébucha sur une chaise qu'il avait renversée. A terre, il plia les genoux, les entoura de ses bras et cachant sa tête dedans. Il laissa alors libre cours à sa peine.
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Mer 1 Déc - 0:54

A peine Dumbledore avait-il autorisé à quitter la grande salle que la préfète s'était levée aussitôt et était partie rapidement sans un mot et sans un regard. Le dîner lui avait semblé éternellement long et un grand soulagement l’envahis alors qu’elle entrait dans le hall. Elle savait que maintenant, Mary comprenait son silence et aussi pourquoi elle avait l’air si mal ! Elle ne verrait plus son regard interrogatif et intrigué.

Elle montât les marches 4 à 4, son premier but fut la tour d’astronomie. C’était son lieu, quand elle voulait réfléchir ou être quelque part qui lui remontait le moral. Ce lieu avec le lac bien sur mais c’était là où elle aimait être. Mais au quatrième étage, elle se stoppa net. Non, la tour d’astronomie était un mauvais choix. Elle était trop souvent occupée et elle voulait voir personne. Elle voulait qu’on la laisse en paix. Elle n’était pas du genre solitaire et à ruminer dans son coin mais elle ne voulait pas voir les filles de son dortoir et encore moins subir un interrogatoire. Elle savait que son mal aise devait échapper à plus d’une personne et elle n’avait pas envie de se justifier maintenant. Elle voulait même plus y penser et malheureusement, c’était chose impossible. Elle hésita un instant à descendre pour aller dans le parc mais non, il allait faire trop frais. Elle emprunta un couloir au hasard et entra dans la première salle. Elle ferma la porte derrière elle et alla s’assoir par terre dans un coin. Elle se recroquevilla sur elle même tandis qu’elle fixa le mur pendant un long moment.

En silence, elle repensait à beaucoup de choses. Voldemort… Ce nom la fit frissonner alors qu’une colère et une tristesse l’envahis. Elle qui croyait avoir réussis à tourner la page, c’était raté. Elle ne pouvait s’empêcher de repenser au cimetière, ce qu’il s’était dit et passé. Elle sentit une vive douleur remonter dans la colonne vertébrale alors que des larmes remplissait ses yeux. Cet ordure… Il n’y avait aucun mot pour le qualifier, même les pires termes étaient trop gentils ! Et dire que certains se réjouissaient de tout ça, il fallait ne pas avoir de cœur.

Lily était mal et désespérée. Elle sentait une grosse boule au fond d'elle qui la pesait. Toute cette histoire faisait remonter un passé qu’elle avait tenté d’enfouir et qu’elle avait réussis jusqu'à aujourd’hui. Cette fois, c’était les parents de James la cible. Des personnes si accueillante et sympathique. Il fallait l’avouer, ils avaient été adorable avec elle alors qu’elle avait atterris dans leur jardin. Ils étaient si bons… C’était leur ville qui avait été attaqué. Goddric hollow… Le village renommé, celui de gryffondor, du fondateur ! Elle n’osait imaginer dans quel état était James. Ils avaient vécus la même chose qu’elle mais en plus, c’était ses parents. Elle ne savait pas les nouvelles, elle avait refusé d’aller à l’hôpital malgré les dires de Sirius. Elle espérait juste que maintenant, ils étaient hors de danger et qu’ils s’en remettaient peu à peu.

Elle posa la tête sur ses genoux et posa le regard sur la fenêtre. La nuit était tombée, un soupire s’échappa de ses lèvres. Elle ne savait pas depuis combien de temps elle était là et elle ne voulait pas savoir. Elle voulait que les jours passent vite, très vite. Elle voulait tout oublier, elle voulait ne plus penser, ne plus voir pour ôter les images de sa tête et ne plus entendre pour ôter les voix. Afin de se retirer tous les évènements de la journée de la tête et ce qu’il pouvait s’y référer, elle tenta de se remémorer les cours de la journée. Ce ne fut pas bien dur et long puisqu’elle avait cours que le matin. Elle se mit alors à lister les cours du lendemain, se demandant le programme et se remémorant celui de la leçon précédente. Cela l’occupa un moment. Ca ne la divertit pas mais ça eut pour mérite de lui faire oublier deux trois trucs.

Elle finit au bout d’un moment par se rendre compte qu’elle voyait même plus par la fenêtre, que la nuit était totalement tombée et qu’il faisait sombre dans la pièce. Elle sortit alors sa baguette et lançât un lumos informulé. Elle se leva doucement et passa sa main sur ses yeux afin d’enlever toutes traces de larmes. C’était son jours de ronde, elle devait le faire. Elle se mit donc à arpenter les couloirs à une allure d’escargot. C’était parfait, ça lui donnait une excuse pour rentrer tard au dortoir, ainsi tout le monde sera endormit. Elle espérait juste croiser personne dans les couloirs, elle n’était pas d’humeur à cela. C’était le cadet de ses soucis mais petits délinquants qui trouvaient ça drôle de sortir après le couvre-feu.

Arrivé au cachot, elle n’eu d’autres choix que de remonter les étages. Elle le fit en silence et elle pénétra dans la salle commune. Elle fonça droit vers son dortoir sans se préoccuper de quoi que ce soit. Arrivé, elle s’allongea sur le lit et fixa le plafond à baldaquin tout en posant sa baguette sur la table. Elle entendit les ronflements de ses voisines. C’était réussis, il était minuit passé et tout le monde dormait. Elle se calla sur les respirations pour tenter de s’endormir. Elle finit par y arriver en fixant la lune par la fenêtre.

Mais le calme fut de courte répit alors qu’elle se réveilla assise en sueur et le cœur battant dans son lit. Elle se leva et alla dans la salle de bain afin de passer de l’eau sur son visage. Elle serra le lavabo de ses mains et fixa le miroir, les larmes roulants sur ses joues. Un cauchemar, ça faisait si longtemps qu’elle n’en avaient pas fait. Il était si brouillon par moment et pourtant, certaines choses étaient bien nettes et précises. Après un instant, sa décision fut prise. Baguette en main, cape sur le dos, elle quitta la tour des gryffondors à vive allure. Le couvre-feu était passé mais elle avait besoin d’air, de marcher ! Elle voulait quitter le dortoir, elle voulait aller ailleurs comme si cela pouvait l’aider à oublier, à ne plus y penser.Elle ne savait pas où elle voulait aller mais ces pas à vive allure lui permettait de se défouler, d’extérioriser le trop en elle comme si cela pouvait l’aider à tout vider. Alors que pourtant, elle le savait c’était vain. A peine arrêterait elle de marcher que tout l’envahira à nouveau. Elle était préfète, pour une fois, même si elle aimait pas ça, son rôle allait lui servir à enfreindre le règlement. Elle tourna en rond au septieme étage jusqu’a arriver aux escaliers de la tour d’astronomie.

Eclairé par sa baguette, elle monta les marches en silence. En haut, elle poussa doucement le porte en éclairant le sol juste devant elle. Elle avançât rapidement pour aller vers une fenêtre voulant respirer l’air frais. Elle se stoppa juste avant de percuter une chaise renversée sur le sol. Elle se baissa pour la ramasser et libérer le chemin mais stoppa son geste en voyant la table aussi tombée par terre. Intriguée, elle releva alors sa baguette afin de révéler le bazar qui régnait dans cette tour. On aurait dit qu’une tempête était passée par là et avait tout renversé et mis sens dessus dessous… Une tempête qui portait le nom de James Potter. Lily l’aperçus recroquevillé au milieu et elle avança doucement, hésitante. En le voyant ainsi, elle sentit son cœur se contractait alors qu’elle comprenait ce qu’il se passait.


James chuchotât elle d’une voix douce et tremblante alors qu’elle déposa une mains sur son épaule et s’accroupit à ses côtés
Revenir en haut Aller en bas
James Potter
Envoûté par une préfète au regard d'emeraude
avatar

Féminin
Balance ▌Nombre de messages : 1622
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 27/08/2008

▌Âge et année : 6ème année; 17 ans!
▌Baguette magique : bois d'Acajou ; 27.5cm ; nerf de coeur de Dent de vipère du Pérou
▌Sort favori : Cracbadaboum^^

▌Humeur : inquiet

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Mer 1 Déc - 2:55

Il ne se rappelait pas avoir déjà été aussi mal. Dire que le jour où son père avait refusé qu'il aille à ce voyage organisé en balai autour de la Grande-Bretagne, il avait crut que c'était la pire chose au monde...autrefois, les tracas de sa vie se résumait à ça, des caprices qui, pour une fois, n'étaient pas exaucés. Comme il avait pu être naïf ses années-là...dire que quelques jours encore il ne regrettait quand même pas d'avoir grandi, acceptait les malheurs qui arrivaient sans prévenir, parce que ça ne servait à rien de se lamenter sur son sort, le but étant de rebondir...Ha! Bizarrement, ça ne marchait plus là...James était plutôt anéanti.

Ses parents...rien ne comptait plus à ses yeux qu'eux. Ils avaient tant fait pour lui, avaient supporté l'effroyable garnement qu'il avait été et avaient quand même réussi à en tirer quelque chose, finalement. En tout cas, il se considérait comme une bonne personne. Alors pourquoi tout ça lui arrivait-il? *Question stupide, le plus bon et le plus serviable des hommes n'a pas forcément une vie paisible et heureuse.* C'était un fait, chacun subissait des horreurs à un moment ou à un autre de sa vie, seulement pour James tout avait l'air de se regrouper sur ses derniers mois...

Et si la blessure de son père s'avérait très grave? Que ferait-il?! Non, ils allaient le soigner, il allait aller très bien...et ni lui ni sa mère ne garderaient de séquelles graves de ce cauchemar irréel...en fait, il devrait même s'estimer heureux que ses parents soient encore en vie...IL aurait pu les assassiner...comme IL avait failli le faire pour lui...cet être immonde...il s'en était prit à ses parents! James n'en revenait toujours pas, ce fait se répétait en boucle dans sa tête et l'effrayait. Voldemort semblait inaccessible, invincible. Il pouvait tuer tous ceux qui comptaient pour lui, que James ne pourrait rien faire. Il se sentait si nul...et il s'inquiétait tellement pour ses parents. Il était tiraillé entre la haine, la tristesse, la révolte, l'inquiétude, le désespoir. Il était sur les nerfs et ceux-ci craquaient. Il craquait.

Il était tant enfermé dans sa cage de malheur qu'il ne se rendît même pas compte que quelqu'un était entré dans la salle. Ses sanglots s'étaient mués au silence et seules des larmes coulaient de ses yeux, embuant totalement ses lunettes qui finirent par quitter son nez et tomber entre ses jambes. Sa respiration se faisait cependant saccadée, cherchant l'oxygène, et il devait renifler sans cesse pour ne pas être obligé de se moucher. Il sursauta lorsqu'il sentît une main posée sur son épaule et releva la tête vers sa propriétaire.

Même sans ses verres de correction, elle était bien assez proche pour la voir sans trop de flou. Lily?! Que faisait-elle ici?! Et pourquoi fallait-il qu'elle le voit ainsi?! Il détourna aussitôt la tête, comme si ça pouvait lui faire oublier ce qu'elle venait de voir. Qu'allait-elle penser de lui en le voyant pleurnicher comme un enfant?


"Qu'est-ce que..." il dût s'éclaircir la gorge pour chasser cette voix enrouée et étranglée causée par les pleurs, puis reprît, la tête toujours résolument tournée ailleurs que vers Lily "Qu'est-ce que tu fais là...?"
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Jeu 2 Déc - 1:27

Décidément, maintenant, plus personne ne pouvait nier la réalité. Déjà le dogme avait été un coup mais là, c’était clair, la guerre était déclarée. Les attaques se faisaient de plus en plus fréquente et là, elle était tout de même en plein cœur d’un symbole. Dumbledore avait raison dans ses discours, deux camps étaient partis pour s’affronter et commencaient même à s’affronter. Il appelait ça une guerre et ça en prenait bien la tournure. Il fallait faire le bon choix entre les deux camps car la neutralité sur ces opinions n’étaient pas possibles !

Certes, ils étaient encore à Poudlard, à l’école dans le château avec les professeurs. Ils étaient protégés, même s’il y avait des failles, le dogme en était la preuve. Mais au fond, ils n’étaient pas si loin que ça. Ils allaient déjà partir pour les grandes vacances et donc y aller à l’extérieur. Mais on retrouvait cette guerre, en plus léger tout de même, au sein de poudlard avec les serpentards pro sang pur.

A côté de tout cela, les autres problèmes semblaient bien minoritaire et petit. On se demandait s’il pouvait y avoir pire tout de même. Et sur le coup, elle voulait pas connaître la réponse ! Elle préférait rester dans l’ignorance et se demander s’il pouvait y avoir pire. Ca lui suffisait... La préfète rangea sa baguette dans sa poche et poussa une chaise qui était en vrac. Faisant attention à ne pas se blesser, elle s’assit auprès de James et retira la main de son épaule.

Ce qu’elle faisait là ? En y repensant, elle sentit les sentiments reprendre du terrain. Elle sentit son cœur se serrer alors que les larmes avaient envie de reprendre surface. Son cauchemar s’imposa à on esprit et Lily se sentit frissonner. Ce qu’elle faisait là… La réponse n’était pas dure ! Hum, sûrement la même chose que lui. L’un comme l’autre, ils recherchaient le calme et la tranquillité dans la tour. Sauf que comme à chaque fois, cette tour se retrouvait occupé. Elle avait vraiment bien fait tout à l’heure d’aller s’enfermer dans une salle. Au moins, elle était au calme !


Mauvais rêve… Je n’arrivais pas à me rendormir, j’avais besoin d’air.

Elle se retint de peu de demander « Et toi ? ». Une question idiote, il y avait de quoi se douter ce qu’il faisait là tout comme se doutait ce qu’il s’était passé ! Elle n’était pas la meilleur pour devenir les choses au sujet de James mais pour une fois, elle était persuadée de ne pas se tromper. Elle l’entendit renifler pour la énième fois. Elle chercha un mouchoir dans ses poches. Elle en trouva un et le tendit, le faisant frôler sa main.

Comment vont tes parents ? demandât elle hésitante.

Elle ne savait pas trop s’il était mieux de le laisser en paix ou de rester pour parler. Elle ignorait comment il fallait réagir avec James, elle ne connaissait pas le mode d’emplois. S’il n’avait pas réveillé ses amis, c’est sûrement qu’il voulait de la solitude. Et pourtant, vu l’état d la pièce et son état à lui, il était sûrement mieux de ne pas le laisser seul. A le voir ainsi, elle pouvait quand même pas prendre ses affaires et partir. Elle n’avait aucune nouvelle de comment allait Mr et Mme Potter. C’était à craindre le pire et pourtant, s’ils étaient à l’hôpital, c’est que le pire n’était pas arrivé…
Revenir en haut Aller en bas
James Potter
Envoûté par une préfète au regard d'emeraude
avatar

Féminin
Balance ▌Nombre de messages : 1622
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 27/08/2008

▌Âge et année : 6ème année; 17 ans!
▌Baguette magique : bois d'Acajou ; 27.5cm ; nerf de coeur de Dent de vipère du Pérou
▌Sort favori : Cracbadaboum^^

▌Humeur : inquiet

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Ven 3 Déc - 2:14

La prochaine fois, il ne fera pas la même bêtise. Tour d'Astronomie= mauvais plan! Il avait cru pouvoir être seul, surtout en plein milieu de la nuit...mais non! Et comme par , qui le voyait ainsi? Lily Evans en personne! Quoique, si ça avait été un Serpentard, ça aurait été pire, au moins Lily pouvait comprendre ce qu'il vivait...mais il n'aimait pas qu'elle le voit de cette manière. Il avait sa fierté quand même, et qu'une fille (surtout Lily) le surprenne dans un moment de faiblesse, à pleurer...un homme ne pleurait pas comme ça! Un homme était fort, sûr de lui, il savait gérer n'importe quelle situation, il ne se laissait pas impressionner, il ne se laissait pas déborder par ses émotions...

Tout en énumérant ces qualités, James se rendît compte qu'il faisait la description de son propre père. Toujours la tête froide, à prendre les choses comme elles venaient sans jamais regarder en arrière, un fort mental, une volonté, une détermination à toute épreuve. Rien ne semblait jamais lui faire peur, lorsque James était enfant, son père était vraiment son héros...il lui avait toujours paru invincible, et de le voir inconscient dans ce lit d'hôpital, gravement blessé...le géant avait été battu. Ca le ramenait à la réalité de la vie, son père n'était, de toute évidence, ni invincible, ni immortel. Mais il restait un homme incroyable, et un sacré sorcier. Même s'il n'était pas immortel, il demeurait son héros, il le serait toujours et James ferait son possible pour lui ressembler. Cependant, ce n'était pas facile, et il avait hérité du caractère bouillant de sa mère, ce qui n'aidait en rien.

Et ce caractère de taureau l'avait amener à mettre les meubles sans dessus dessous et à se défoncer les jointures en tapant dans le mur. Il était bien conscient que ces gestes n'avaient pas grande utilité en soi, mais c'était un moyen d'extérioriser toute cette peine, cette rage qui le remplissait comme un bateau en pleine tempête. Et sa façon d'écoper, c'était de taper dans des trucs, et comme il n'y avait pas de Serpentard en vue, il s'était rabattu sur le mur. Il se demandait si Sirius le détonnait pas un peu sur lui, car ce genre de réaction c'était du Sirius tout craché, mais ne nous arrive-t-il jamais de reprendre des tics, des manières de parler ou des attitudes de nos amis? En tout cas, il se retrouvait maintenant avec des mains abimées, et il n'osait imaginer la réaction de Mme Pomfresh quand elle verrait ça. Mais peut-être qu'il ne s'embêterait pas à aller la voir, Remus avait assez de nécessaire médical pour son usage personnel!

Mais question plus importante: que faisait Lily ici? Que faisait-elle, debout hors de son dortoir à cette heure avancée de la nuit? L'idée qu'elle l'ait suivi était aussi improbable qu'illogique, car dans ce cas pourquoi ne se serait-elle pas montrée plus tôt, pour lui faire la morale et lui demander de retourner dans sa chambre par exemple? James baissa alors les yeux en entendant sa réponse. Quel idiot...bien sur que c'était pour ça...l'histoire du cimetière était encore bien ancrée en eux et lui-même faisait encore des cauchemars à ce sujet ou n'arrivait pas à dormir à cause de ça. Et aujourd'hui, elle avait entendue que les parents de James avaient été attaqués au même endroit par la même personne. Ca avait du raviver des souvenirs déplaisants...chez lui aussi bien sur, mais l'inquiétude pour ses parents et la rage envers Voldemort l'emportaient.


"Je peux comprendre..." souffla-t-il avec effectivement une compréhension que seul quelqu'un qui a vécu la même chose peut avoir.

Il renifla une nouvelle fois, la respiration toujours aussi saccadée. Même si la présence de la jeune femme le calmait un peu, il ne pouvait se débarrasser de sa peur pour ses parents et de la colère mêlée à la tristesse qui le faisaient encore trembler. Il sentît un léger frôlement sur sa main qui le fit grimacer, puis reconnût que c'était un mouchoir que Lily lui tendait. Il le prît et se moucha, tout en se trouvant une fois de plus comme une fille qui pleurait parce qu'elle avait découvert que le garçon sur qui elle avait des vues était prit. Non mais franchement, ça devrait être le contraire, lui qui réconfortait la jeune femme à cause de ses mauvais rêves...c'était à lui de la protéger et de la rassurer! Il répondit alors, décidant un compromis, il ne tournait pas totalement la tête de Lily pour lui parler, mais il ne la regardait pas non plus. Il baissait simpelemnt les yeux droit devant lui, même s'il n'y avait pas grand chose à voir, surtout sans lunettes.

"Mon père...est toujours inconscient, il a une assez grave blessure au bras. Ma mère... elle essaye de ne rien faire paraître, elle me dit que ça va aller pour eux..." il lâcha alors presque sèchement "Elle ne sait pas mentir. Je ne suis pas stupide." pour lui ça ne faisait pas de doute, sa mère avait reçu un Doloris, en plus d'autres dommages. Et son père...si ce n'était pas si grave, pourquoi n'était-il pas encore réveillé?!
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Sam 4 Déc - 21:18

Il y avait dans cette tour un tel bazar qu’il était difficile de circuler et de s’y assoir. Il y avait peu de places libres du moins, près de l'endroit où James s'était assis. Tout était sens dessus dessous. Un truc qu’elle ne comprenait pas de trop. On pouvait aller mal certes, mais était ce une raison pour s’en prendre aux choses ou au mobilier ? Elle ne voyait pas vraiment en quoi se défouler sur une chaise, taper dans un mur ou casser un crayon pouvait aider à aller mieux. Alors avoir saccager la salle de cours, elle n’en voyait pas plus l’utilité. Pour elle, ce n’était pas quelque chose de normal, c’était presque inadmissible. A son gout, aller mal ne pouvait justifier le fait de tout casser. Mais, même si elle en pensait pas moins, elle ne fait aucune remarque. Elle allait mal, elle pouvait comprendre ce que ressentait James et dans ce cas là, il avait besoin d’autres choses d’un sermon. Certains pourraient sûrement s’étonner, mais la préfète avait un cœur et savait, quand il le fallait, oublier les sermons et la morale un minimum.

Et là, c’était un cas hors du commun. Un cas, où elle pouvait comprendre ce que James ressentait, en partie. Le gryffondor lui même comprenait le pourquoi elle était là, le fait qu’elle avait besoin d’air après un cauchemar suite aux révélations du directeur. Elle allait elle-même mal alors que c’était encore plus grave pour lui. Mais ça lui faisait bizarre. Elle avait toujours vu le gryffondor vaniteux, sur de lui et qui ne craignait rien. Même dans le cimetière, il avait pas fléchit, il avait réussis à tenir tête et au retour, il avait pu tout expliquer alors qu’elle était restée muette comme une carpe sous le choc. Là, elle le voyait vulnérable, anéantit alors qu’il était assis en boule sur le sol. Ce n’était pas méchant, mais elle le préférait ainsi. Il semblait plus sympathique, mûr et attachant sans son masque de stupidité.

Au fond, dans chaque malheur, n’y avait il pas du bon ? Après celui du cimetière, Lily avait découvert James, ils avaient pu parler et elle avait vu un autre côté de lui. Celui de quelqu’un de responsable, en qui on peut faire confiance. Ca les avait un peu rapproché, enlevant un froid. C’était même après cet évènement qu’elle avait arrêté de l’appeler Potter au profil de James. Le bon de celui-ci n’était il pas de faire que les personnes soient plus souder et se soutiennent ? Car après cette seconde attaque, il est clair que maintenant, tous les autres petits problèmes semblent dérisoires et qu’il faillait passer au-dessus pour rester unis.

Lily lui tendit un mouchoir alors qu’il reniflait pour la énième fois depuis qu’elle était entré dans la tour. Décidé à lui tourner la tête, elle lui fit frôler la main afin qu’il le prenne. Elle reposa son regard ensuite devant elle dans le vide. Elle osa demander comment allait ses parents. Elle n’y était pas aller, en fait, après avoir prévenus Remus, elle était allé s’isoler jusqu’au repas. La solitude avait du bon parfois. Et elle fut soulagé en entendant que le pire n’était pas arrivé. Ils étaient donc en soin à saint-mangouste. Mr Potter était celui qui allait le plus mal en point alors qu’il avait pu parler avec sa mère. Elle se souvenait d’elle, elle en avait de l’énergie ! L’entendre dire qu’elle avait essayer de rien montrer et faire comme si tout allait bien, ça ne l’étonna pas. Vu comment elle l’avait vu la dernière fois, cela lui sembla bien être son genre.


C’est le propre de toutes mères d’essayer de rassurer son fils répondit elle doucement. Le principal, c’est qu’ils soient là bas. Comme ça, les médicomages peuvent les soigner, prendre soin d’eux alors qu’ils se reposent.

Car s’ils étaient chez eux, ce serait pire. Il faudrait tout faire et le repos, inutile de compter dessus. Alors qu’à l’hôpital au moins, ils étaient couchés dans leurs lits, ils se reposaient avec seuls préoccupation d’aller mieux ! C’est sur que du coup, James pouvait pas rester tout le temps auprès d’eux, contrairement à la maison, mais ils rentreraient bien chez eux. Elle se tourna un peu vers James, posant la main sur son épaule dans un signe de réconfort

Stupide ou pas, c’est mieux d’éviter d’inquiéter ta mère… Tu retourne les voir demain, non ?

Elle posa la question sur un ton qui laissait sous-entendre que c’était plutôt rhétorique. Ça lui semblait aller de soit. Il devait aller prendre des nouvelles, il en aurait besoin, surtout si son père était inconscient. Lily se demandait bien ce qu’il pouvait avoir et à un quel point c’était grave. Au fond, elle ne pouvait s’empêcher d’espérer et se dire qu’il était entre de bonnes mains. Optimiste, elle se disait que tout allait s’arranger. Et puis, il était important qu’il soit auprès d’eux…
Revenir en haut Aller en bas
James Potter
Envoûté par une préfète au regard d'emeraude
avatar

Féminin
Balance ▌Nombre de messages : 1622
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 27/08/2008

▌Âge et année : 6ème année; 17 ans!
▌Baguette magique : bois d'Acajou ; 27.5cm ; nerf de coeur de Dent de vipère du Pérou
▌Sort favori : Cracbadaboum^^

▌Humeur : inquiet

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Dim 12 Déc - 16:35

Sa mère...c'était bien elle de lui dire que tout allait bien, que tout allait s'arranger...elle lui avait rappelé ces nuits lorsqu'il était tout petit et qu'il faisait des cauchemars. Il allait toujours dans la chambre de ses parents pour dormir entre eux deux, ou juste avec sa mère quand son père était en mission. Sa mère avait cette manière de le consoler, de le calmer avec des murmures réconfortants tout en le serrant contre elle... "Tout va bien maintenant James, ça va aller, il ne peut rien t'arriver ici...ce n'est qu'un mauvais moment à passer et demain tout ira mieux." Oui eh bien pour le coup, il n'était pas sûr que ça irait mieux demain matin! Rien n'aurait changé, ses parents seraient toujours à Ste Mangouste avec la menace de Voldemort qui planerait sur le monde sorcier...toutes les belles paroles de sa mère n'y changerait rien.

Et, même s'il ne s'en rendait pas vraiment compte auparavant...elle n'était pas très forte en mensonges. Lorsqu'il était enfant, il n'entendait que ce qu'il voulait bien entendre, il croyait même ce qui était le plus absurde. Mais maintenant, il n'était plus aussi naïf, et sa mère ne pouvait plus lui faire croire ce qu'elle voulait. Alors quand elle avait dit que tout allait bien, qu'ils n'avaient rien de grave...même s'il n'avait rien répondu devant elle, il était plus que sceptique sur ce point. Voldemort ne les laisserait pas repartir tranquillement sans les avoir d'abord au moins bien amochés. Il ne voyait pas le mage noir, à qui il avait déjà lui-même fait face, se contenter d'un blâme et de quelques égratignures sans importance. Jusqu'à quel point son père était-il blessé? Comment se portait réellement sa mère?

Lily lui expliqua alors que c'était normal pour sa mère de chercher à le rassurer, et qu'ils étaient bien à Ste Mangouste. Ainsi étaient-ils entre de bonnes mains et ils pouvaient se reposer. "Se reposer", à croire que ces mots n'avaient jamais fait parti du vocabulaire de sa mère, et il avait bien du mal à se représenter sa bouillante mère cloîtrée dans un lit d'hôpital et véritablement "ne rien faire". C'était une vraie pile électrique moldue, tout le temps à courir partout, il ne l'avait jamais vue ne pas bouger du canapé par exemple, ou remettre au lendemain une tâche ménagère. Elle allait leur mener la vie dure là-bas...ça ne serait pas du repos pour les guérisseurs! A cette pensée il esquissa un sourire amusé, mais bien vite l'inquiétude revînt au galop.

Le geste de la jeune femme le fit presque sursauter, lui donnant des frissons dans tout le corps. Il ne rêvait pas, c'était bien sa main qu'il sentait sur lui! Lily le "touchait"! Et pas pour le frapper! C'était véritablement un geste de...réconfort. Comme l'aurait fait Remus, un contact amical, doux, uniquement destiné à lui et avec un but pacifique et compatissant. Qu'un tel geste provienne de Lily lui réchauffa le coeur et calma aussitôt tous ses tremblements nerveux.

De surprise, il tourna la tête vers elle, comme pour s'assurer que c'était bien elle à côté de lui. La pièce n'était pas bien éclairée, et il n'avait pas ses lunettes sur son nez, et Lily apparaissait presque comme une silhouette, ses cheveux de feu assombris par l'obscurité, lui donnant une allure fantomatique. Seuls ses yeux semblaient briller dans le noir tels deux étoiles dans un ciel d'encre. Du à sa proximité, il pouvait sans difficulté sentir son parfum, légèrement vanillé. Malgré la gravité de la situation, James avait eu rarement autant envie de l'embrasser, de la sentir plus près encore de lui. Il se sentait glacé et en même temps brûlant, une boule au ventre et la gorge sèche. Il dut se racler de nouveau la gorge pour répondre à la question de la fée de la nuit.


"Euh oui. J'irai tous les jours après les cours, Dumbledore m'a dit que ça ne poserait pas de problème. J'espère que mon père va bientôt se réveiller..." il rebaissa la tête, s'arrachant à la vue de Lily, craignant qu'elle ne remarque l'insistance dans son regard. Il s'essuya brièvement le nez avec le mouchoir et voulut le ranger dans sa poche de pantalon. Il avait momentanément oublié ses blessures aux phalanges et alors qu'il plongeait la main dans sa poche, ses ses phalanges, dont la peau s'était en partie arrachée et saignantes s'y frottèrent, ce qui lui laissa échapper un gémissement et un hissement de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Lun 13 Déc - 1:32

Cette proximité là la dérangeait. Elle n'en avait pas l'habitude et elle ne savait pas vraiment quoi faire. D'ailleurs, ses gestes étaient plutôt hésitant et elle réfléchissait un moment avant de dire quelque chose. En temps normal, elle ne prenait jamais de gants avec lui, peu lui importait. Mais là, elle ne voulait pas dire quelque chose de travers ou le blessait. Elle avait envie de l'aider et non de l'enfoncer encore plus. C'était si inhabituel qu'elle ne savait pas comment si prendre.

Mais malgré tout, elle disait quand même le fond de ses pensées et elle ne cherchait pas à alléger ou mentir. Par contre, elle cherchait à être un peu positive. Il le fallait en cette période sombre. Il fallait un peu de bonheur, de joie et de gaieté pour toujours avoir une raison de se battre et d'aller jusqu'au bout. Et l'optimisme, c'était quelque chose de parfait pour ne pas couler à pique.

Et en ce moment, à ses parents, être à l'hôpital étaient la meilleur chose qui pouvait leur arriver. Ainsi, ils étaient entre de bonnes mains et ils se reposaient. Ils allaient ainsi pouvoir guérir et rentrer chez eux parfaitement rétablis. James pouvait aller les voir tous les soirs après les cours. Dumbledore était vraiment quelque de bien et très compréhensif. C'était sympathique de la part d'un directeur de permettre ainsi à un élève de venir dans son bureau et utiliser la cheminée pour quitter le château. Le gryffondor pourra ainsi avoir régulièrement des nouvelles et aussi suivre les cours et se changer les idées dans la journée.

Sa mère elle était réveillée et en train de guérir. Elle ne semblait pas aller si bien que ça d'après ses paroles mais elle était consciente à un point de se préoccuper plus de rassurer son fils. Mais son père... Toujours inconscient... Cela devait être difficile et faire très mal au cœur de le voir allonger sur un lit d'hôpital. La préfète ne savait pas trop quoi dire. Elle réfléchissait quelques secondes en silence alors que James se mit à gémir. Elle fronça les sourcils se détournant totalement vers lui. Au passage, elle enleva la main et bouscula une chaise. Ce fut le cadet de ses soucis sur le moment...


Qu'est ce que tu as? demandât elle sous la surprise.

Pourquoi tout à coup gémissait il? Il n'avait pourtant pas bouger et elle non plus. Elle n'avait pas pu faire quelque chose qui le blesse. Mais il faisait sombre dans la tour. Elle distinguait un peu les formes mais ne voyait pas les détails. Elle ne pourrait dire s'il était ou non blesser. D'ailleurs un peu de lumière serait pas mal et Lily se mit donc à chercher sa baguette dans sa poche
Revenir en haut Aller en bas
James Potter
Envoûté par une préfète au regard d'emeraude
avatar

Féminin
Balance ▌Nombre de messages : 1622
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 27/08/2008

▌Âge et année : 6ème année; 17 ans!
▌Baguette magique : bois d'Acajou ; 27.5cm ; nerf de coeur de Dent de vipère du Pérou
▌Sort favori : Cracbadaboum^^

▌Humeur : inquiet

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Lun 13 Déc - 2:02

Au fond, il savait que Lily avait raison, il ne devait pas inquiéter encore plus sa mère qui tentait seulement de le protéger, et ses parents étaient à la meilleure place possible en étant à Ste Mangouste. De toute façon, il ne pouvait rien faire de plus! Et c'était bien ça qui le rongeait également...il ne pouvait rien faire pour alléger la douleur de ses parents, les venger. Pourquoi était-il aussi jeune?! Il aurait suffit qu'il aie 3 ou 4 ans de plus, comme ça il aurait terminé sa formation d'Auror et il serait capable de faire quelque chose. Il traquerait Voldemort et prendrait sa revanche, pour ce qu'il avait fait à Lily et lui, et à ses parents! Alors que là, il était coincé à Poudlard, même si, s'il le voulait vraiment, il pourrait sans doute trouver moyen de s'enfuir pour de bon pour retrouver le mage noir. Mais ça serait stupide, il n'avait pas assez d'expérience pour pouvoir lui faire face. Il en avait malheureusement fait les frais au cimetière, même si le fait qu'il ait été pris par surprise et qu'ils étaient une dizaine en face avait pas mal joué dans la balance.

Il était majeur mais il n'était pas Auror, et même si son père lui avait quelques fois raconté ses missions, les tactiques utilisées, il n'était jamais beaucoup rentré dans les détails, ne parlant pas des mauvaises conséquences que la moindre erreur avait pu coûter. Il n'avait donc pas une vision très objective de cet aspect, même si à présent avec les années il pouvait plus facilement imaginer les parties passées sous silence de son père à chacune de ses histoires. Il n'était pas prêt, il le savait, mais un jour il le serait. Dès qu'il sortirait de Poudlard, dans à peine plus d'un an, il serait déjà un peu plus expérimenté, d'autant qu'il allait mettre les bouchées doubles avec un objectif final pareil. Et quand Dumbledore acceptera enfin de l'intégrer dans son Ordre, James ne ferait que s'améliorer et se perfectionner. En attendant, que pouvait-il faire à part prendre des nouvelles et soutenir ses parents? Comme il aimerait que le temps s'accélère...

Alors qu'il rangeait le mouchoir dans sa poche, le frottement lui fit mal là où sa main était écorchée, voire plus. Avec toutes ces émotions et Lily, James avait momentanément oublié sa douleur aux mains à force d'avoir tapé dans le mur. La main droite notamment avait semblé craquer dans son dernier coup. Il la prit dans son autre main dans un gémissement qui lui échappa. Lily ne tarda pas une seconde à demander ce qui se passait. Avec l'obscurité, elle n'avait pas du voir...il était sur qu'elle allait l'engueuler tiens, lui dire à quel point son geste avait été stupide et inutile. Inutile, ça il le savait! Mais il avait eu besoin d'extérioriser toute sa rage, sa peine, de se défouler...finalement, il aurait vraiment du acheter ce punching-ball à Sirius à Noël, il lui aurait été bien utile, et moins douloureux qu'un mur de pierre.

Lily s'agita à côté de lui et bientôt une lumière bleue éclaira les deux Gryffondors. James plissa les yeux devant cette soudaine clartéet tenta d'éloigner ses mains des yeux perçants de la Préfette.

"C'est rien, j'me suis juste...hum..." pris de court, il ne réussit pas à trouver L'excuse par excellence qui expliquerait d'une manière logique et rationnelle la raison de l'état de ses mains. Du moins, une qui ne ferait pas froncer les sourcils de la jeune femme, ce qui était peine perdue...
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Dim 19 Déc - 22:35

L’obscurité, c’était quelque chose qui parfois pouvait aider à mettre les personnes plus à l’aise. Au fond, ne pas se voir, ne pas se regarder dans le blanc des yeux, ça pouvait aider. Lily en avait déjà fait une fois l’expérience mais c’était rare pour son cas. Elle préférait voir la personne à qui elle s’adresse. Ca permettait déjà de voir ses réactions et ça, c’est important dans une discussion. Ca permet d’éviter d’aller sur des terrains glissants par exemple. Et là, dans la tour d’astronomie dans le noir, ça faisait plutôt une ambiance sinistre. Déjà qu’il ne faisait pas très chaud à son goût. Et James semblait être blessé quelque part. De peur que ce soit elle qui le blesse, autant dire qu’elle préfère y voir quelque chose afin d’éviter de recommencer.

C’est ainsi que Lily chercha sa baguette dans sa poche et lança un lumos informulé pour éclairer la pièce. Ah la magie, qu’est ce que ça pouvait être pratique parfois. Elle s’habitua bien vite à la lumière pour voir la main de James rouge et bien abîmée. Elle releva alors un regard surpris et incompris sur lui. Qu’avait il fait pour que ce soit dans un tel état ?Il avait certes mis la salle sens dessus dessous mais ce n’était que des tables et des chaises, il n’aurait pas pu se faire aussi mal. Aie aie aie, les garçons et leur réactions incompréhensibles ! Déjà qu’un garçon, c’était dur à suivre mais James Potter, n’en parlons même pas !

C’est alors qu’il commença à lui sortir une excuse pour se stopper. Juste… Ce dernier mot aussitôt déclencha l’alerte dans le cerveau de Lily. Juste… Cela n’amenait qu’a un mensonge, un de plus. Les mensonges… Elle détestait ça ! Elle n’aimait elle même pas mentir et elle le faisait que si vraiment elle n’avait pas le choix. Mais qu’on lui mente, elle n’aimait pas ça non plus. Elle l’avait d’ailleurs souvent dit à Remus. Elle préférait qu’on lui dise « je ne veux pas te le dire » ou « je ne peux pas te le dire » plutôt qu’on lui mente. Bon après, dans des cas extrêmes, il valait mieux mentir si ça pouvait éviter d’inquiéter des personnes et arrêter leur suspicions.


Comment tu t’es fait ça ? demandât elle en désignant d’un signe de tête ça main

Elle reposa son regard sur lui, un regard qui laissait sous-entendre qu’elle attendait la vérité et pas de mensonges. Après, qu’il mente très bien mais alors elle prendra ses affaires et ce sera débrouille toi. Mais inutile de se s’énerver sur des suppositions, tout commence très bien pour le moment entre eux.

Revenir en haut Aller en bas
James Potter
Envoûté par une préfète au regard d'emeraude
avatar

Féminin
Balance ▌Nombre de messages : 1622
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 27/08/2008

▌Âge et année : 6ème année; 17 ans!
▌Baguette magique : bois d'Acajou ; 27.5cm ; nerf de coeur de Dent de vipère du Pérou
▌Sort favori : Cracbadaboum^^

▌Humeur : inquiet

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Lun 27 Déc - 14:17

Lui qui aurait voulu cacher cet incident et son emportement dans la salle d'Astronomie, il avait déjà été pris sur le fait par Lily. Elle ne l'avait pas vu mettre la pièce sans dessus dessous dans ses accès de rage, mais elle avait vu le résultat, et avait très bien compris comment tout a avait pu se dérouler. Mais en plus, comme si ce n'était pas assez, elle voyait à présent sur ses mains autre chose dont elle n'aurait pu se douter s'il les avait bien dissimulées également. Elle apercevait ses blessures qu'il s'était faîtes en frappant comme un demeuré dans le mur.

Lui qui avait pensé, d'une part, effacer toute preuve de sa présence ici cette nuit, se servir dans le matériel de Remus (ou lui demander de le soigner lui-même) et faire comme si de rien n'était, Lily démontait tous ses plans un par un! Et puis c'était Lily...toute fuite était impossible, et il se sentait cloué au sol par son regard inquisiteur. Son regard émeraude, d'une beauté divine qu'il pouvait jusque-là à peine apercevoir dans l'obscurité, étincelait à présent de toutes ses flammes à la lumière de sa baguette.

Ces deux émeraudes brillaient et le bleu du Lumos semblait se fondre dans le vert de ses iris. En les regardant, James se demanda bien pourquoi ils devaient regarder dans un télescope pour voir le ciel étoilé, car c'était tout l'univers qu'on pouvait voir dans les yeux de Lily. Il se frappa mentalement d'avoir de telles pensées dans un moment pareil, et le rêve se dissipa lentement pour de nouveau laisser place à la réalité de la situation.

Et la situation, c'était qu'elle lui avait demandé des explications concernant ses mains, avec un air qui ne laissait, là encore, aucune échappatoire. Il sentait qu'un autre mensonge comme ceux qu'il lui servait souvent ne ferait que l'agacer et la faire fuir. Or...malgré tout, il aimait bien qu'elle soit là avec lui, même si c'était pour l'engueuler. Quelques poignées de secondes auparavant, elle avait même des mots de réconfort envers lui. Il ne voulait pas l'énerver, il ne voulait pas qu'elle parte, il voulait la garder près de lui pour l'éternité. Mais comment pourrait-elle l'apprécier s'il ne cessait de lui mentir? Et pourtant, il y avait des choses sur lesquelles il ne pouvait pas dire la vérité, comme le fait qu'il soit animagus...et elle ne pourrait pas encore accepter certains côtés de sa personnalité comme le faisaient ses trois amis. Il devait essayer de limiter les dégâts en montrant ses bons côtés, afin qu'il optimise ses chances de se faire un minimum apprécier d'elle. Et ça commençait par limiter également les mensonges...car que valait une relation, quelle qu'elle soit, basée sur le mensonge et les cachoteries?

Il émit un soupir contraint, baissa un peu honteusement la tête mais répondit néanmoins.


"J'étais...en colère, j'ai mis le bazar et j'ai un peu tapé dans le mur...j'avais besoin d'extérioriser, même si j'ai conscience que ça ne sert absolument à rien et que ça ne résout rien de tout casser."
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Jeu 30 Déc - 21:14

La tour d'astronomie, elle n'aurait pas pensé trouver quelqu'un à cette heure là. En théorie, elle même n'était pas là à cette heure. Le couvre-feu passé, il était rare qu'elle sorte du dortoir, hormis les rondes. Ca lui était déjà arrivé juste quand c'était le milieu de la nuit et qu'elle avait trop de chose en tête pour dormir. Un simple tour d'une demi-heure au 7e étage l'aidait et ça allait mieux ensuite. Mais c'était extrêmement rare et ça se comptait sur le doigts de sa main car enfreindre le règlement, elle détestait ça. D'ailleurs, quand c'était sa ronde et qu'elle croisait quelqu'un, elle le laissait rarement tranquille. Elle le renvoyait aussitôt dans la salle commune sauf si c'était la deuxième fois où là, elle collait. Son rôle de préfète, elle en était fière et elle le remplissait du mieux qu'elle pouvait. James avait vu plus d'une fois les effets de son rôle de préfet. Elle ne l'avait jamais laissé dans le couloir et c'était une première.

En réalité, cette nuit, tout était une première. Au risque de se répéter, cela lui faisait bizarre, elle trouvait cette situation étrange et surement moins que quand elle y repensera demain. Mais elle préférait ne pas y penser, elle sera assez gênée demain. Tout de même, elle était assez mal à l'aise ce soir et elle ignorait comment réagir. Elle ne le connaissait pas, elle ne savait pas vraiment comment il pouvait réagir et quoi dire. Enfin si, quoi dire, elle disait ce qu'elle pensait, elle ne faisait pas l'hypocrite. Mais si elle pouvait éviter de l'enfoncer, elle avait un minimum de coeur et elle imainait assez comment il devait se sentir mal en ce moment.

Monter ici à cette heure, c'était aussi une première car il faisait frais. Ce lieu, c'était un lieu qui l'apaisé, la détendait et la relaxait. Elle adorait y aller, elle se trouvait tout de suite mieux alors qu'il y avait une vue magnifique sur le parc et le lac. Mais elle devenait de plus en plus fréquentait et elle y croiser beaucoup James d'ailleurs ces derniers temps. Elle avait pensé que lui aussi aimait ce lieu et que ça lui faisait du bien. Mais à voir la pauvre pièce dans cet état, elle revenait dessus. Il avait eu plutôt un passage de folie et de colère. Rien n'avait était épargné et tout était renversé et empilé n'importe comment. Il allait falloir tout ranger ensuite, génial...

Mais cela ne semblait qu'un petit bout de la réalité. En plus, il avait cogné dans le mur et vu l'était des mains, il n'y est pas allé de main morte. Inutile de se poser la question, le mur avait rien, c'était la main qui avait tout pris. Sur le coup, une situation identique avec Sirius lui revint en mémoire. Oh oui, il avait fait une crise de jalousie près de l'infirmerie et il avait aussi cogné le mur. Mais cette scène était une bonne chose car ensuite, elle avait pu lui mettre assez de doute pour qu'il avoue tout à Remus. Mais là, elle voyait mal l'utilité pour James. Peut être que ça l'avait apaisé, quoi que, mais il valait mieux vu l'état de sa main. Il ne s'était pas raté! Elle n'avait pas trop regardé, plutôt intriguée, mais ce n'était pas jolis à voir. Elle avait demandé comment il s'était fait ça même si elle avait le scénario en tête. Elle guettait le moindre signe afin d'être sûr de sa sincérité. Car parler sérieusement avec lui, en tout honnêteté et avec sincérité, elle aimai bien ça mais le mensonge, sans façon. Ainsi, sa décision était prise, un mensonge, inutile de parler, elle le laissait. Peut être était-ce sans cœur mais il valait surement mieux ça plutôt qu'elle s'énerve, non?


J'étais... en colère, j'ai mis le bazar et j'ai un peu tapé dans le mur... j'avais besoin d'extérioriser, même si j'ai conscience que ça ne sert absolument à rien et que ça ne résout rien de tout casser

Oh oui, ca servait strictement à rien de tout casser. Ça ne faisait que du mal, du bruit mais ça ne détendait pas et n'arrangeait pas les problèmes. Cette réaction, c'était quelque chose qu'elle n'avait jamais compris. Jamais elle n'avait vu l'utilité d'une telle chose et pourtant, elle avait cherché un moment vu le nombre de personnes qui réagissent ainsi. Elle, ce n'était pas son genre. Elle marchait, tant qu'elle pouvait, tant qu'elle avait besoin puis s'asseyait en silence en se refermant voir aller parler avec des personnes mais jamais elle se laisser emporter dans sa colère.

On dirait Sirius commenta-t-elle simplement

C'était une remarque, sans plus... Juste que oui, l'un des premiers qu'elle avait vu en direct était Sirius et ça l'avait pas mal marqué. Elle regarda un instant sa main. Vraiment pas beau, c'était dans un sal état, il n'avait pas du y aller de mains morte. Et pas qu'une seule fois... Elle releva son regard emeraude sur lui, un regard différent de d'habitude. Il était doux, sympathique et comprehensif.


C'est vrai que ça sert vraiment à rien! Ca n'a aucune utilité si ce n'est que tu as gagné un passage à l'infirmerie pour soigner ta main
Revenir en haut Aller en bas
James Potter
Envoûté par une préfète au regard d'emeraude
avatar

Féminin
Balance ▌Nombre de messages : 1622
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 27/08/2008

▌Âge et année : 6ème année; 17 ans!
▌Baguette magique : bois d'Acajou ; 27.5cm ; nerf de coeur de Dent de vipère du Pérou
▌Sort favori : Cracbadaboum^^

▌Humeur : inquiet

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Sam 1 Jan - 22:36

Il se montrait quelques fois un peu stupide. Bon...peut-être un peu plus souvent que ça, et peut-être aussi plus stupide encore, mais au moins, il l'admettait. Il avouait qu'il avait des défauts, et qu'il n'agissait pas toujours très intelligemment. C'était sans doute ça, la maturité. Ce n'était pas seulement faire moins de choses bêtes, mais aussi les reconnaître. Et, grande première, il avouait à Lily que ce qu'il avait fait n'avait servit, à rien, et sous-entendait qu'il savait également que ce n'était pas l'idée géniale de l'année. Il trouvait décidément qu'il s'ouvrait de plus en plus à la jeune femme. Peut-être qu'en fait il lui faisait vraiment de plus en plus confiance, parce que le lien jonché de dégoût, d'aversion (pour elle) et d'idolâtion à sens unique (pour lui) semblait doucement muer en un lien encore fragile et timide mais embaumé d'un peu de compassion, de compréhension, de partage, et d'un début de confiance qui s'accroissait à force que les épreuves leur barraient la route.

Ils n'étaient pas habitués à ce genre de relation entre eux deux, et c'est sûrement pour cela qu'ils avaient un peu de mal à se faire à ce changement et à savoir comment réagir, quoi se dire. James avait néanmoins fait le choix d'expliquer réellement ce qui s'était passé, sans chausse-trappe, sans détour ni enjolivements. La simple vérité, et il reconnaissait son erreur par ailleurs. Il fut presque étonné lui-même de sa franchise envers la jeune femme, mais regrettait tout de même d'un côté de ne le faire que maintenant. Mais avant, il n'était pas encore prêt à s'ouvrir et à montrer autant à Lily. D'abord sur le bateau...et là ici. Elle le voyait en position de faiblesse, il lui montrait ses blessures sans fuir. Et la preuve...c'était qu'elle ne le rejetait pas en le voyant de cette manière.

Elle cita Sirius, tiens, elle aussi ça lui faisait penser à lui? Comment ne pas faire le lien en même temps...ce type de réaction, c'était du Sirius tout craché. Mais lui et James n'étaient pas non plus meilleurs amis pour rien! Ils avaient le même soucis de gérer les émotions fortes. D'ailleurs, c'était cette ressemblance qui faisait que la plupart de leurs fortes disputes se terminaient en bagarre à coups de poings et coquards dans les deux camps. A cette référence il se contenta de hausser les épaules avec un fin sourire désolé qui voulait dire: "j'y peux rien!"


"On n'est pas si différents." fit-il avec ce même sourire. D'ailleurs, s'ils se ressemblaient, comment cela se faisait-il qu'elle avait réussit à apprécier Sirius et pas lui?! Injustice, injustice...mais le jour viendrait peut-être.

Et comme quoi, l'honnêteté, ça payait! Il fut surpris qu'après ces aveux de violence elle ne soupire ni ne lui fasse de remarque désobligeante. Non non non! C'était même l'inverse! Il croisa son regard, et c'était un regard qu'il n'avait jamais vu adressé à lui. Il le voyait toujours pour les autres, pour Remus, pour Mary, pour ce saleté de Wyller... cet air sur son visage, éclairé par la seule lueur du Lumos, l'émerveilla autant qu'il le laissa pantois. Est-ce que ça serait...de l'humour? Essayerait-elle vraiment de le taquiner, de la plus agréable des manières? La surprise laissa vite place à la joie, malgré la gravité de la situation.


"Oh je laisse à cette chère Mme Pomfresh le soin de soigner les poussées de verrues, les crachats de limaces et autres désartibulements des cours de Transplanage! Les petits bobos comme ça..." il montra négligemment une de ses mains "...ce serait l'offenser! Je vais plutôt subtiliser une partie de la réserve de Remus, ni vu ni connu, ça fera moins de dérangements inutiles." il ajouta toujours avec la même légèreté et avec un air de secret "Et puis, elle m'a assez vu ces derniers temps, si j'y vais elle va croire que je l'ai fait exprès pour l'embêter."
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Mer 5 Jan - 19:04

C’était étrange, tout ça était étrange. Cette situation là n’était pas normale, il y avait un truc qui clochait. Et pourtant, elle savait très bien que tout était, normal ou du moins qu’elle avait fait ce choix elle. Mais ça lui était si bizarre si… nouveau ! Il y a quelques mois encore, c’était limite si elle pouvait le supporter. C’est alors que Voldemort est entré dans leur vie et qu’avec le voyage à Paris, elle a réussit à lui parler. Ils ont longuement discuté sur le bateau et avec une honnêteté qui lui était étrange. Tout ça était dût à la situation sans aucun doute et au fait que James n’était pas l’abrutit arrogant habituel. Mais revenus à Poudard, ils ne se sont plus jamais vraiment reparlé si ce n’est une fois par lettre et une fois en tête à tête où il se sont un peu disputé pour quand même ne pas trop finir sur une mauvais point.

Et là, elle l’avait retrouvé au milieu de la pièce alors qu'il était mal et la première chose qui lui était venus était de le consoler et lui remonter le moral. Bon, ça aurait été n’importe qui, elle l’aurait fait bien sûr mais ça faisait déjà un moment qu’elle était ici. Combien de temps ? Elle ne serait le dire mais assez pour qu’elle commence à avoir un peu froid. Si on lui avait dit d’imaginer la situation, très vite elle aurait dit que ça aurait mal tourné et qu’elle ne serait pas restée longtemps, qu’elle l’aurait abandonné au milieu de la tour. Et pourtant, c’était l’inverse et être assise là, en tailleur au milieu de la pièce, ne la dérangeait pas, même si c’était étrange, inhabituel et surprenant. Elle revenait même à éviter de lui faire la morale afin de ne pas le blesser et l’enfoncer encore plus. Elle faisait attention à ce quelle disait, sans pour autant mentir, pour éviter de même à lui faire plus mal. Elle évitait ce genre de chose pour James Potter ! Quand elle y pensait, ça sonnait bizarre dans sa tête et une petite voix ne pouvait s’empêcher de lui dire que quelque chose clochait.

Et quand elle cherchait ce qu’il clochait, elle trouvait vite la raison. Comme sur le bateau, l’un et l’autre enlevaient les masques. James d’autant plus et il laissait vraiment voir qui il était et il était une nouvelle fois devenus quelqu’un d’autre. Est ce qu’il était à double facette ? Alors c’était simple, l’idiot arrogant, poursuiveur de gryffondor qui passait son temps à la suivre et l’énerver, elle le détestait. Par contre, celui-ci, celui de la France, elle l’appréciait. Ce n’était pas méchamment, sans vouloir dire qu’elle appréciait plus quand il était mal, et ça n’a rien à voir avec de la pitié. Juste que tout à coup, elle le trouve plus sensible, touchant et humain. Elle arrive mieux à le suivre. Oui, elle appréciait James Potter dans ces moment là et lui trouvait des qualités. En y pensant, Lily se mordit la joue. Ca sonnait si étrange… Elle avait l’impression que James Potter représentait l‘opposé de tout ça et pourtant. Mais il n’empêchait que c’était ainsi et comme elle avait dit à Mary « advienne que pourra ». Si ça se trouve, demain tout rentrera dans l’ordre, il l’énervera et elle hurlera à nouveau sur lui. Qui sait ? En attendant, pourquoi chercher à comprendre ce qui est pour le moment trop bizarre pour rien qu’être formulé ?

Mais c’est vrai qu’en parlant de Sirius, ça s’était fait tout simplement avec lui et elle n’avait pas eu autant de problème. Pourquoi ? Encore une question sans réponse. Les deux étaient pareils ? Lily fronça les sourcils…


Peut être… Mais pour certaines choses qui ne servent à rien, il vaut mieux être différent répondit elle gentiment limite sur un petit ton léger et pourtant, elle glissait habilement par là une petite morale. Lily Evans restera toujours Lily Evans…

C’est vrai, qu’ils se ressemblent avec Sirius, c’est une chose. Mais pour des points comme ça, c’était pas mieux d’avoir là la différence entre eux. Dans ce genre de réactions… Mais quand on y réfléchissait, Lily avait pensé à Sirius car il était le dernier qu’elle avait vu mais beaucoup réagissait comme ça quand il était énervé. Elle en avait même vu jeter des livres par terre quand ils ne réussissaient pas le devoir !

Enfin, en jetant un livre par terre, c’était le livre qu’ils abîmaient mais pas eux. Hors là, James s’était fortement amoché ! Sa main était dans un mauvais état et ça devait faire mal. Et pourtant, il réussissait à plaisanter la dessus. Car oui, Lily n’avait pas vraiment plaisanté avant elle avait plutôt dit cela pour souligner que ça servait déjà à rien mais encore pire, que ça faisait plus de mal que de biens ! Elle leva les yeux au ciel ne pouvant malgré tout retenir un léger sourire qui se forma sur ses lèvres


Elle va surtout t’embêter afin de savoir comment tu as pu te blesser ainsi à la main et râler de la stupidité de la chose… Surtout qu’un seul abonné à l’infirmerie, ça suffit.

L’abonné de l’infirmerie, pour elle, c’était Remus et c’était déjà amplement suffisant. Surtout, Sirius venait d’y faire un sacré stage. Il fallait peut être essayer d’arrêter là les frais. Mais si elle avait parlé de l’infirmerie, c’est que ça lui semblait être la meilleur des solutions. Faire un bandage à la main, ce n’était pas simplement mais en plus, faire un bandage à la main d’une main ! Hum mission impossible… Alors comment comptait il s’y prendre ? A moins que…

Et si tu ne vas pas à l’infirmerie, tu veux le faire comment seul ? Tu ne comptes quand même pas réveiller Sirius, Remus ou Peter pour qu’ils te le fassent ? demandat elle assez suspecte sur le coup.
Revenir en haut Aller en bas
James Potter
Envoûté par une préfète au regard d'emeraude
avatar

Féminin
Balance ▌Nombre de messages : 1622
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 27/08/2008

▌Âge et année : 6ème année; 17 ans!
▌Baguette magique : bois d'Acajou ; 27.5cm ; nerf de coeur de Dent de vipère du Pérou
▌Sort favori : Cracbadaboum^^

▌Humeur : inquiet

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Mar 11 Jan - 17:18

James regarda un instant sa main de ses yeux nus. Pomfresh...ou plutôt "le dragon" comme l'appelaient affectueusement Sirius et James, était certes une infirmière compétente, mais aussi une infirmière casse-pieds! Elle voulait toujours savoir comment ils se faisaient ceci ou cela et soupirait devant leurs réponses qui lui apparaissaient sûrement comme non valables. Le pire, c'était que quand elle avait quelqu'un dans ses filets, elle avait du mal à le laisser partir! D'où son surnom, venant à la fois de son caractère de cochon mais aussi de sa manie de garder les élèves prisonnier dans son donjon. Oui, car c'était bien son "antre", l'endroit où elle régnait en maître, et que personne ne se l'approprie à sa place! Mais bon, sinon, James ne pouvait pas dire qu'il ne l'aimait pas! Non, elle s'occupait bien de Remus chaque mois, peut-être même trop bien, alors comment pouvait-il se permettre de la critiquer? Néanmoins, ça ne voulait pas dire qu'il serait ravi d'aller la voir pour se faire soigner. C'était vrai ce qu'il venait de dire, elle l'avait assez vu dernièrement!

Il y avait eu son retour après la possession du fondateur, ensuite quand il était rentré de vacances elle avait voulu le voir pour jouer la psy et ensuite avec Sirius. Il avait passé plusieurs jours à l'infirmerie en compagnie de Remus à la côtoyer toute la journée...et il ne comptait pas les quelques accidents de Quidditch habituels et les visites à Remus après chaque pleine lune. Non vraiment, il la voyait déjà trop souvent! Alors si là il n'était pas obligé d'aller la voir pour son petit bobo, qui n'était pas si grave que ça, autant qu'il se débrouille tout seul! Et puis...il ne voulait pas voir encore cet environnement médical en plus de Ste Mangouste...c'était déjà assez dur comme ça.

Il acquiesça aux remarques de la jeune femme. Celle qui concernait sa ressemblance avec Sirius tout d'abord, car effectivement c'était mieux de ne pas copier les mauvaises choses. Mais cela sonnait presque aux oreilles de James comme un désir enfoui de Lily pour qu'il s'améliore encore. Ne pas faire de choses inutiles et qui ne joueraient pas en sa faveur, être meilleur. Lily voyait-elle donc bien ses efforts et l'orienterait-elle de manière camouflée pour s'améliorer afin qu'elle l'apprécie plus? Evidemment, cette interprétation quelque peu libre de la remarque de la jeune femme provenait uniquement du propre désir de James que Lily le remarque et commence déjà à changer d'avis sur lui. Qu'elle lui dise ce qu'elle voulait et il le ferait! Il ferait tout pour lui plaire.

Et oui, Pomfresh réagirait ainsi, comme à son habitude. "Mr Potter, auriez-vous l'amabilité de me dire comment vous vous êtes blessé?" demanderait-elle avec des lèvres pincées. "Oh vous voyez, je marchais tranquillement, j'ai trébuché et mon poing a atterri dans le mur." Et là elle pousserait un long soupir désespéré "Vous êtes vraiment irrécupérable, ça vous amuse de vous faire mal?!" Bin tiens! Il la voyait venir.


"Je m'en voudrais de faire concurrence à Rem's." confirma-t-il.

Mais sa question le prit un peu de court. Comment il allait s'y prendre? En plein milieu de la nuit...bin, ça ne le dérangerait pas tellement de réveiller Sirius tiens! Ca leur arrivait de se réveiller en pleine nuit quand l'un n'arrivait pas à dormir. Et puis, il pourrait comprendre aussi le geste de James quant à sa blessure. Remus cependant était un bien meilleur infirmier non diplômé, mais James n'avait pas envie de réveiller son ami en pleine nuit juste parce qu'il sait bien soigner les blessures. Il était déjà assez souvent fatigué, il ne voulait pas le priver de sommeil. Quant à Peter...c'était une blague? Il était encore pire que lui-même! Il y arriverait encore mieux tout seul avec une seule main que Peter avec ses deux mains gauches. De toute façon...même Sirius...non, James préférait se débrouiller. Il allait en baver, déjà qu'il n'était pas doué, mais tant pis.


"Oui je vais juste emprunter du matériel à Lunard et me débrouiller. Je vais pas les réveiller pour ça, après tout je l'ai cherché." répondit-il alors d'un ton léger.
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Mer 12 Jan - 18:14

Lily fut surprise de voir James acquiescer et ne rien répondre à sa remarque. Tenant sa baguette en main, elle le regardait avec un profond regard de surprise et de compassion, ne bougeant plus. Depuis quand acceptait il les reproches quelle pouvait lui faire et les morales sans rien dire et répliquer derrière? Depuis quand approuvait il cela? Elle en était à la limite de se demander si en plus de sa main, il n'avait pas cogné sa tête contre le mur. Il se montrait faible et à bout, il avouait sa stupidité et il ne répondait pas aux morales! Il y avait de quoi se poser des questions!

Il n'était pas dans son état normal, non pas du tout. En fait, l'infirmerie semblait peut être pas si mal. Comme ça, elle lui remettra les idées en place. A tous les coups, il y passera la nuit d'ailleurs et elle le lâchera pas de si tôt. Du coup, tout sera bien complètement soigné et bien mieux qu'avec quiconque. Mais bon non, il refusait d'y retourner. Il estimer y avoir passé assez de temps précédemment. Lily n'ajouta rien pas plus qu'a la remarque sur Remus, son petit abonné de l'infirmerie. Dire qu'il n'aimait pas qu'elle disse cela et que ça ne gênait. Ce n'"tait pourtant en rien méchant. M'enfin...

Lily bougea un instant pour se rassoir sur ses genoux, les fesses sur les pieds. Ne faisant plus attention à sa baguette, la pièce fut illuminé un peu n'importe comment avant qu'elle la restabilise. C'est qu'assise ici, elle commençait à peiner et puis, elle commençait à avoir vraiment froid. Elle ne s'était pas suffisamment habillée mais elle pensait pas resté ici sans bouger non plus.

Installée autrement, elle regarda sa main alors qu'il parlait qu'il allait se débrouiller seul. Désinfecter sa main seule, encore c'était faisable mais faire un bandage correct à une main, elle voulait voir ça! Elle qui était assez bonne pour soigner, elle demandait toujours de l'aide pour quand c'était à une main. Ah la la, quel idiot. Il réfléchissait donc pas et sur le coup, elle avait du mal à le croire. Elle le voyait parfaitement réveiller Sirius ou Remus après avoir essayé pendant une demi-heure sans succès. Elle se redressa au milieu du bazar gardant la baguette baissé vers James. Elle se retrouva alors totalement dans l'ombre.


Alors, elle parcourus la salle d'un coup de baguette afin de voir l'était de celle ci. C'était vraiment pas beau à voir. James Potter en colère, c'était horrible! Heureusement qu'il ne l'avait jamais réellement était contre elle dit donc! Elle qui n'en avait vu qu'un bout, elle fut surprise. Elle reposa la lumière sur James qui n'avait pas bougé et tandis qu'elle tendait une main par automatisme pour l'aider à se redresser, elle dit

Allez vient, rentrons dans la salle commune. On y sera bien mieux que là, il commence à faire froid. On demandera à un elfe de ranger...


Revenir en haut Aller en bas
James Potter
Envoûté par une préfète au regard d'emeraude
avatar

Féminin
Balance ▌Nombre de messages : 1622
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 27/08/2008

▌Âge et année : 6ème année; 17 ans!
▌Baguette magique : bois d'Acajou ; 27.5cm ; nerf de coeur de Dent de vipère du Pérou
▌Sort favori : Cracbadaboum^^

▌Humeur : inquiet

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Dim 16 Jan - 1:45

Ouais...il allait se débrouiller tout seul comme un grand. Après tout, il n'avait pas besoin de réveiller l'un de ses amis pour remplacer Pomfresh! Il ne demandait pas une oeuvre d'art, juste un peu de pommade, un bandage et adieu Emile! En attendant qu'il ait une petite femme pour jouer les infirmières avec lui...aaah il imaginait très bien se faire dorloter par Lily....mais elle, sûrement beaucoup moins. Y arriverait-il un jour? A ce que Lily le voit comme une "possibilité"? Il avait quand même fait un sacré chemin par rapport à l'an passé, c'était indéniable! Et surtout rassurant! Il tenait le bon bout!

Et, c'était bizarre à dire mais...il avait l'impression qu'elle était encore plus proche de lui lorsqu'il n'allait pas bien. Le bateau en était un excellent exemple. C'est bien simple, c'était la conversation la plus longue qu'ils aient jamais eu! Même si en soi il n'y avait pas énormément de références...mais c'était le malheur qui les avait rapprochés. Et là, alors qu'il venait d'apprendre que ses parents avaient été attaqués par Voldemort et qu'il était au plus bas, elle était encore là et le soutenait. Peut-être était-ce dû surtout au fait que ce soit Voldemort le responsable...encore une fois.

Dans l'horreur que faisait ce monstre, James et Lily semblaient oublier tous leurs préjugés, méfiance, crainte envers l'autre. Ils s'ouvraient plus l'un à l'autre, comme si leur passé houleux n'avaient jamais eu lieu. Etait-ce donc ça la clé du mystère? Baisser sa garde pour laisser place à une certaine confiance? Se laisser porter sans se poser de questions, sans retenir ses pensées, sans jouer un jeu...?

Alors qu'il réfléchissait à la question, la lumière trembla et lorsqu'il regarda en direction de la jeune femme, il vît qu'elle s'était levée. Enfin, il ne la voyait pas vraiment, disons qu'il voyait ses jambes...qui n'étaient, soit dit en passant, pas la partie la plus désagréable à regarder de son anatomie. La lumière revînt alors sur lui et la douce main de Lily se présenta à lui. "Rentrons"! Rien que d'être associé à Lily dans un "nous" lui réchauffa le coeur et lui fit une sensation de bien-être. Pour ce qui était du rangement, il n'y avait pas de problème! Les elfes rangeaient tout le temps tout dans le château, au petit matin tout serait déjà en ordre.


"Ok!"
il ramassa ses lunettes qui étaient tombées avant que Lily n'arrive, et de sa main la plus "intacte", il attrapa celle que lui tendait la jeune femme. Il se releva alors prestement. Peut-être même...un peu trop, car il se retrouva vite le visage à quelques centimètres à peine de celui de Lily, les yeux dans les yeux. C'était la première fois qu'il voyait de si près les yeux de la jeune femme, surtout sans ses lunettes qui faisaient office de "barrière". Cette soudaine proximité gênante qui lui donnait une irrésistible envie de l'embrasser le bloqua pendant plusieurs secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Lily Evans
~Préfète Au Regard De Feu~
avatar

Féminin
Taureau ▌Nombre de messages : 2492
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 02/08/2008

▌Âge et année : 17 ans et 6eme année...
▌Baguette magique : Bois de Saule, 25,6 cm, Un poil de Chartier, Souple et Rapide (excellente pour les enchantements)
▌Sort favori : Expelliamus

▌Humeur : Triste et préoccupée

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Dim 16 Jan - 15:59

Se lever faisait du bien, elle n'en pouvait plus d'être assise sur ce sol dur et froid. Surtout froid d'ailleurs car dur ne la gênait pas du tout. Mais ils avaient beau être fin avril, il n'empêchait que les nuits étaient fraiches et les courants d'air de la tour n'arrangeait rien. C'est pour cela que la préfète voulait rentrer et que dedans, elle inclut James. Elle n'allait tout de même pas l'abandonner là alors que ça allait mal. Mais ne revenons pas là-dessus, nous avons assez dabatus sur ce point. Cela pouvait peut être parraitre étrange, c'était le cadet de ses soucis. Elle savait ce qu'il traversait, elle en connaissait un bout, elle avait un cœur et elle pouvait pas l'abandonner ainsi. Elle avait beau ne pas le porter totalement dans son cœur, il n'empêchait que l'idée de lui dire débrouilles-toi ne lui venait pas en tête à un moment.

Ainsi, en se levant, Lily fit un tour de la situation. Et à voir la salle, heureusement que les elfes et la magie était là car en tant que moldus, ça aurait pris un tant fou à tout ranger. Tout était dans un tel état qu'il aurait fallut remettre en place un à un, elle n'imaginait même pas. Enfin bref, par automatisme, elle lui tendit la main et se prépara au contre-poids.Une chose stupide car il avait les mains dans un sale état et que donc, il n'allait pas s'aider de la sienne et se faire mal. Alors qu'elle y pensait et s'apprêter à la retirer, James lui attrapa la sienne et se releva.

Lily fut surprise et serra alors à peine sa main de peur de lui faire mal. Et en le voyant se relever vite, trop vite, pour venir près d'elle, elle braqua l'autre sur son épaule éclairant ainsi plus derrière James qu'eux. Une main dans la sienne, l'autre sur son épaule, Lily resta sans bouger ni parler sur la surprise alors qu'ils se regardaient l'un et l'autre dans le blanc des yeux. Et en parlant de ça, elle dut admettre qu'en les regardant réellement et les voyant d'aussi près pour la première fois, car il faut dire qu'elle n'avait jamais attaché la moindre importance aux yeux de James, il y avait dedans une jolie nuance de noisette qui flottait et qu'ils étaient beau. Elle y voyait aussi dedans une légère confusion, une confusion qui le rappela la sienne. Cette proximité la gênait et pourtant, elle ne bougea pas d'un centimètre alors que le temps semblait en pause. Son regard émeraude quitta le sien noisette pour explorer l'ensemble du visage de James. Elle le voyait depuis plus de 5 ans et pourtant, elle avait une impression de première fois tandis qu'elle réalisait peu à peu qu'ils n'étaient qu'à quelques centimètres l'un face à l'autre depuis un petit moment. L'information entièrement analysée, le rouge montât à ses joues et Lily recula d'un pas, cognant dans une chaise. Elle retira sa main de la sienne et braqua sa baguette vers la sortie.


Je.... Désolé...Allons-y fit elle en regardant la porte sans reposer le regard sur James sur n ton confus et qui en même temps n'appelait pas à négocier pour la fin alors qu'elle était en colère contre elle d'être restée ainsi et d'avoir perdus le contrôle.

Et sur ces mots, elle prit les devant et commença à slalomer entre les chaises et tables pour se rendre à la sortit. Elle essayait de faire en sorte d'éclairer devant elle mais aussi James qui était derrière elle sur ses pas. Arrivé au bout, elle ouvrit la porte et descendit les escaliers rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
James Potter
Envoûté par une préfète au regard d'emeraude
avatar

Féminin
Balance ▌Nombre de messages : 1622
▌Age : 28
▌Date d'inscription : 27/08/2008

▌Âge et année : 6ème année; 17 ans!
▌Baguette magique : bois d'Acajou ; 27.5cm ; nerf de coeur de Dent de vipère du Pérou
▌Sort favori : Cracbadaboum^^

▌Humeur : inquiet

Feuille de personnage
:

MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   Dim 16 Jan - 23:56

Ah que c'était beau la magie! Un monde où on pouvait casser un vase d'une grande valeur sans en être inquiété, où on pouvait faire les valises pour l'été en un coup de baguette, que tout, en un mot, se résumait à la baguette. Sachant tout cela, le monde moldu pouvait paraître fragile, éprouvant. Pour compenser ce manque de magie, les moldus avaient inventé de nombreux mécanismes et machines pour les aider. Cependant...ça n'égalerait jamais la beauté et la simplicité de la magie. Le vase restait en milles morceaux et la valise se faisait petit à petit à mains nues.

Peut-être que par conséquent on pouvait considérer les moldus plus travailleurs, plus persévérants que les sorciers, qui n'avaient pas besoin de s'évertuer à tout faire à la main. Les plus aisés n'avaient même pas à faire le ménage! C'était encore un elfe qui le faisait à leur place. Mais pourtant, la plupart des sorciers n'en était pas fainéants pour autant. Et s'il y avait bien une chose qui les aidait à comprendre ce que vivaient les moldus chaque jour, c'était bien la Trace.

Ce système ingénieux interdisait l'usage de la magie par les jeunes sorciers, déjà propriétaires d'une baguette. Sans compter qu'avant ça, puisqu'ils n'avaient pas de baguette, il leur était difficile de pouvoir utiliser eux-même leur magie. Mais pouvoir le faire dans l'environnement scolaire, puis en être privé lorsqu'on revient chez soi, c'est frustrant quand on n'est pas habitué. Et ainsi, on était obligé de tout faire soi-même, comme les moldus. Ca nous forçait à reconsidérer l'usage de la magie et à se rendre compte qu'on n'en a peut-être pas besoin tout le temps, ou que certaines choses sont plus appréciées lorsqu'on les a fait sans aucune aide que si on avait juste agité la baguette.


Ceci étant dit, la magie était quand même largement la bienvenue, et quelques fois, si on pouvait éviter de perdre du temps inutilement ou de s'embêter alors que tout pouvait être réglé bien plus facilement, pourquoi s'en priver? C'était d'ailleurs le cas avec ce désordre commis par James dans la salle d'Astronomie. Il ne s'était pas retenu et la pièce était dans un bazar pas possible. Fort heureusement, étant à Poudlard, tout cela pouvait s'arranger très facilement....C'est bien simple, ils n'avaient, pour ainsi dire, rien à faire! Les elfes, dont c'était leur seule raison de vivre, rangeraient avec joie la salle et le lendemain rien ne laisserait penser qu'elle pût être sans dessus dessous quelques heures auparavant.

James et Lily allaient donc pouvoir quitter la pièce sans se soucier de rien, et le jeune homme allait pouvoir "tenter" de se soigner les mains qu'il s'était abimé lui-même, sans l'aide d'aucune magie pour le coup. Alors que Lily voulait l'aider à se relever, le Gryffondor se retrouva un peu trop vite sur pied et failli rentrer dans sa camarade rouge et or qui le retînt en mettant sa main sur son épaule. James avait également, par réflexe, porté sa main blessée vers l'avant mais s'était retînt en se rappelant que justement, elle était en piteux état.

Debout trop vite, il s'était retrouvé à deux doigts du visage de Lily, le regard irrésistiblement attiré vers les deux émeraudes qui se présentaient à lui. Il était tellement surpris, subjugué et à la fois gêné par ce rapprochement soudain qu'il était incapable de faire un seul mouvement. Son cerveau d'ailleurs refusait de créer ne serait-ce qu'une seule pensée cohérente. Sa main était si douce...il se rapelait lorsqu'il avait dansé avec elle au nouvel an... Il se perdait totalement dans les yeux de la jeune femme, le regard glissant quelques fois vers ses lèvres avec pour seul fond sonore les battements assourdissants de son coeur qui semblait vouloir quitter sa poitrine. Cela ressemblait tellement à un rêve qu'il avait l'impression d'être dans l'un d'eux en cet instant. C'était le moment où il allait l'embrasser...après tout, s'il était dans un rêve, qu'est-ce qu'il en avait à faire? Mais alors l'illusion se brisa lorsque Lily s'écarta de lui et qu'un bruit de chaise le ramena à la réalité. Lui n'avait toujours pas bougé, mais sa main ne tenait plus que le vide et la beauté enchanteresse qui se tenait juste devant lui n'y était plus!

Encore tout embrumé, James ne comprît pas tout de suite l'appel de Lily sur le fait qu'ils partent de cette pièce. Il essayait tout juste d'enregistrer les dernières informations qu'il avait lu sur le visage de la jeune femme. Etait-ce...de la gêne? Rêvait-il encore ou avait-elle réellement rougi? Il n'avait pas vraiment pu le voir avec exactitude vu l'obscurité ambiante mais il en mettrait sa main à couper. Alors que Lily se frayait déjà un chemin vers la sortie, le cerveau de James recommença enfin à fonctionner pour intimer à ses jambes de bouger. Il se hâta donc de suivre la Préfette jusqu'à la porte, puis jusqu'à leur salle commune sans oser dire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh rage oh désespoir... (PV Lilyyyy]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ô rage Ô désespoir! [Pv Eliad]
» Ô rage ! Ô désespoir ! Ô vieillesse ennemie ! [Clos]
» Will day of rage in Saudi Arabia send oil prices up to $200 per barrel?
» Rage pics ! Fun pics ! lol
» Désespoir !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unholy Confessions :: 
La Tour d'Astronomie
-
Sauter vers: