Unholy Confessions
Bien le bonjour, ou bonsoir chers sorciers.

Bienvenue sur Unholy Confessions. Ne partez pas si vite. Cela fait longtemps que tu vas de forum en forum à la recherche d'un bon RPG ? Et bien reste car si tu aimes le temps des Maraudeurs, tu es bien parmi nous. Nous ne pouvons pas te dire plus car avec les dangers qui rôdent et qui touchent Poudlard, il serait dangereux de parler avec des oreilles indiscrètes qui nous écoutent.

Nous demandons 10 lignes minimum et nous garantissons une bonne ambiance. Nous avons déjà 68987 messages de postés, ce qui montre l'activité non stop de nos membres sur notre forum. Vous hésitez encore ?

Allez faire un tour chez nos PV ^^

Rejoignez nous <3
Le Staff, Remus Lupin & Sirius Black {Admin's} & Dorian Karlson & Charlotte Kered Ann {Modo's}

Forum disponible déjà depuis 2 ans !!!


Entrez dans l'univers des Maraudeurs et découvrez y une autre facette de la vérité, celle que vous vous créez. Plus de 2 ans ! Bonne ambiance
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre fortuite. [Emmett]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabranth Standford

avatar

▌Nombre de messages : 33
▌Date d'inscription : 17/12/2010

▌Âge et année : 17 ans - 7ème année
▌Baguette magique : 27cm, bois de houx, nerf de coeur de dragon
▌Sort favori : Impedimenta


Feuille de personnage
:

MessageSujet: Rencontre fortuite. [Emmett]   Jeu 23 Déc - 8:49

Le parc, bercé par l'aube fraîche, se teintait déjà de pourpre alors que le château dormait encore. Le samedi matin, peu d'élèves sortaient de leur salle commune de si bonne heure et les couloirs étaient froids. Seuls les fantômes arpentaient les couloirs, ravis de ce moment de calme qu'offrait le début de week end. Néanmoins, un bruit gênant par sa sécheresse venait perturber le silence de Poudlard. Les pas de Gabranth résonnaient, strict et impatient, dans les cachots. Quatre à quatre, il gravit, un livre serré contre sa poitrine, les marches le menant jusqu'au hall d'entrée qu'il franchit sans prendre garde aux fantômes qui lui adressèrent un bonjour ensommeillé. S'il n'était pas commun aux serpentards de quitter leur tanière un samedi matin, Gabranth s'était toujours déjoué de cette règle, supportant difficilement les conversations matinales de ces camarades de chambré. Parler de filles, ou encore se moquer des Gryffondors ne faisait pas partie de ses prédilections. A l'accoutumer, il choisissait les endroits les moins fréquentés, surtout dans les jours ensoleillés, tel que la bibliothèque ou encore la salle d'études. Mais ce matin là, il avait un projet bien différent.
Lorsque Gabranth poussa brusquement les portes du hall, un vent frais lui donna des frissons et, maladroitement, il tenta de mieux s'enrouler dans sa cape de sorcier. A grandes enjambées, il traversa le parc, la rosée du matin étouffant le bruit de ses pas. Quand il fut suffisamment à l'écart et rendu pratiquement invisible aux yeux des curieux, il s'arrêta et reprit son souffle avant de s'agenouiller dans l'herbe.
Devant lui, le Serpentard ouvrit le livre qu'il avait emprunté à la bibliothèque et feuilleta rapidement les pages jusqu'à s'arrêter à celle qui était soigneusement cornée. Le nom du chapitre était écrit en lettres grasses et légèrement penchées : "L'occlumancie à travers les ages". Dans un soupir, Gabranth s'étira. Qu'était-il en train de faire ? Depuis l'arrivée de la lettre de ses parents, il prenait des précautions que jamais il n'aurait cru penser prendre un jour. Surtout qu'il ne connaissait pas leur nécessité. Pourquoi se préparait-il tant à l'échec alors qu'il se savait vouer à réussir ? Son visage se durcit.
Dans sa poche, sa main se cramponnait à sa baguette. Le bois était doux et fin et il lui semblait la sentir frétiller à son contact, comme si elle était impatiente de s'échauffer un peu. Un sourire rassuré s'empara de son visage avant de s'évanouir aussitôt. Il se releva avec assurance et sortit la baguette de sa poche qui cracha des étincelles vertes.

- Si tu me vends, je te jete au feu. la menaça-t-il dans un soupir.

Il sourit, se sentant idiot de parler ainsi avec sa baguette. Puis il tâcha de se reconcentrer dans un froncement de sourcil, durcissant ses traits, effaçant de son visage toute trace d'émotion. Puis il se mit à faire les cents pas, observant fixement un point sur le sol. Dans un murmure, il psalmodia sans cesse les même mot en latin...

Et ce pendant un temps qui lui paru interminable. Ses pas devenaient plus faibles, plus lourds. Ses mots n'étaient plus dits mais simplement répétés par automatisme et il serra les dents, tentant de se reconcentrer, tenter de faire souffrir son corps pour y mettre plus de conviction. Il se devait de réussir. Il devait mettre tous les atouts de son côté. Être plus fort que Mateus. Devenu meilleur que Lui. Il devait avoir toutes les cartes en main ; ne laissait aucune chose au hasard.
Soudain, des bruits de pas l'effrayèrent et c'est sans réfléchir qu'il se retourna brusquement et pointa sa baguette en direction du bruit.

- Qui est là ? aboya-t-il.



[HJ : J'espère que mon Rp t'inspira, je dois t'avouer que j'ai eu du mal à débuter. Tu verras que j'ai souligné "Et ce pendant un temps qui lui paru interminable". J'ai préféré te laisser le choix de l'heure, au cas où ton personnage ne serait pas un lève-tôt]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre fortuite. [Emmett]   Sam 8 Jan - 18:43

Il n'était pas loin de huit trente du matin, le petit déjeuner a peine achevé, qu'un serdaigle de septième année s'engouffra dans le parc de l'école de magie. Couvert d'une épaisse cape de laine, Emmett Taylor se mit soudainement à sourire. Le parc ? Il l'avait toujours apprécié pour cette impression de liberté qu'on pouvait y avoir, c'était grisant et magnifique. Ressourçant même ! Il avait passé une nuit plutôt agité, sans cesse réveiller pour des raisons qu'il ignorait. Sauf une , vers l'aube, Peeves lui soufflait dans l'oreille. Il avait frissonné avant d'insulter copieusement le fantôme de mots peu dignes de sortir de sa bouche. Il avait eu du mal à se rendormir par la suite. Ce n'est que lorsqu'il entendit le réveil d'un de ses camarades de dortoir, que l'aigle se leva, encore plus fatigué que la veille. Mais il y avait quelque chose de réjouissant à ça, il pouvait profiter du parc encore à moitié endormi sans rencontrer de personnes désagréables. Le bleu et bronze foula l'herbe encore humide de la rosée du matin avec un soupir d'aise. Il se sentait un peu mieux.

Il n'allait pas s'attarder en ces lieux, il voulait juste profiter d'un petit moment silencieux. Lui qui était toujours ici et là à discuter ou autre, appréciait quelque fois de se retrouver en tête à tête avec ses pensées. Pensées qui se tournaient encore une fois vers le beau stagiaire de l'infirmerie. Une question le turlupinait.. Est ce qu'Alexander allait avoir un peu de temps libre aujourd'hui pour qu'il aille le voir ? Il haussa les épaules, il irait le voir en fin d'après midi. Avant ça, il avait ses devoirs à faire et terminer de relire ses cours de botanique pour les aspics. Les examens s'approchaient à grands pas et il avait déjà commencé ses révisions. Il tenait à les réussir, pour quitter Poudlard et franchir une nouvelle étape dans sa jeune vie ! Sa mère était fière de lui, son beau père aussi, il voulait qu'ils aient une véritable raison de l'être en obtenant ce dernier diplôme avant l'université.

Ses pas le guidèrent vers un coin plutôt reculé du parc. Sans prendre garde ou il allait, le serdaigle s'approcha d'un lieu ou se déroulait un curieux rituel. Il n'y prit même pas garde, complétement évaporé dans ses songeries. Emmett se trouva juste surprise en se faisant agresser verbalement et surtout relevant la tête pour se trouver face à face avec un élève, baguette pointée dans sa direction. Réflexe tout à fait ridicule me direz vous, il leva les mains au dessus de ses épaules comme un moldu lèverait les mains face à une arme à feu.


- Juste un serdaigle inoffensif !!


Il baissa ses mains se rendant compte qu'il était idiot de faire ça. Il osa s'approcher un peu pour voir de qui il s'agit, avec l'ombre du lieu ou l'élève s'était planqué.. Il reconnut alors un serpentard de son année, un des jumeaux Standford. Il n'arrivait jamais à les différencier. Ils se ressemblaient tellement que ce n'était que lorsqu'il entendait les prénoms qu'il savait lequel était lequel, comme ils ne prenaient pas le malin plaisir à se vêtir pareil, après c'était simple. Il inspira doucement, regardant au sol ou trônait un livre ouvert à une page précise. Il fronça les sourcils avant de regarder de nouveau son camarade..

- Je voulais pas te déranger, je m'excuse.. mais.. tu fais quoi ?


Il était curieux de nature, ça tout le monde le savait. Le bleu et bronze s'approcha de nouveau avant de s'arrêter à quelques pas du serpentard. Il espérait juste que ce dernier ne l'enverrait pas balader ou autre. Après tout, pas de sa faute si ses pieds avaient décidé de l'amener là. Son bleu regard se chargea d'inquiétude. Il n'était pas un associable mais il savait d'expérience que certains verts et argents étaient peu accueillant avec leurs camarades. Il ne connaissait pas assez les Standford pour savoir à quoi il devait s'attendre. Alors il se dressa sur ses gardes, prêt à déguerpir s'il le fallait.

[hj : désolée pour le retard de la réponse, j'ai été occupé pendant les fêtes ^^, j'espère que ça t'ira comme réponse]
Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre fortuite. [Emmett]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une avarie fortuite [Elanore]
» Rosalie ? I don't care how miserable your human life is.
» — CULLEN COVEN { 6?9 } LEFT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unholy Confessions :: Le Parc-
Sauter vers: